Ecoutez Radio Sputnik
    Des gardiens de la révolution islamique

    Base iranienne en Syrie? Fox News sous-estimerait les gardiens de la révolution

    © Sputnik . Andreï Stenine
    International
    URL courte
    15644
    S'abonner

    Téhéran serait à nouveau en train de construire une base militaire en Syrie, informe Fox News, affirmant que depuis ce site, l’Iran pourrait lancer des missiles balistiques capables de frapper le territoire israélien.

    Selon les sources de Fox News au sein des services de renseignement occidentaux, la base serait située à 12 km au nord-ouest de Damas et serait contrôlée par Al-Qods, la force spéciale des Gardiens de la révolution islamique (GRI).

    Fox News affirme que sur les images satellites que se sont procurées ses journalistes on voit deux hangars d'une superficie de 500 mètres carrés chacun et que ces hangars seraient destinés à stocker des missiles courte et moyenne portée capables d'atteindre l'ensemble du territoire israélien.

    Cependant une source bien informée au sein du ministère iranien de la Défense a confié à Sputnik que le rapport de Fox News était faux et ne correspondait pas à la réalité.

    «L'Iran n'a pas de bases militaires en dehors de ses frontières. La présence de l'Iran en Syrie revêt un caractère d'assistance en matière de consultations militaires et la création d'une base militaire en dehors des frontières iraniennes demande l'accord officiel et public des autorités du pays concerné», a expliqué la source de Sputnik.

    Il est à noter que toujours selon Fox News l'année dernière une autre base iranienne avait été repérée par des satellites au sud de Damas avant d'être détruite par des missiles israéliens. Cette information a été démentie, il y a quelques semaines, par le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale Ali Shamkhani.

    Emad Abshenas, dirigeant de l'Association des journalistes iraniens libres et expert du Proche-Orient au Centre d'études mondiales de l'Université de Téhéran, a expliqué à Sputnik les causes de cette campagne médiatique sur la présence iranienne en Syrie.

    «L'Iran n'a pas de bases militaires en Syrie. Si l'Iran crée un jour une base militaire en Syrie, ce sera une action non dissimulée avec l'approbation officielle du gouvernement syrien dans le cadre d'un accord qui ne sera en aucun cas secret. En plus, le Corps des Gardiens de la révolution n'est pas si sot pour installer une base à un endroit où elle sera facilement détectée par des journalistes et des informateurs de Fox News», a fait savoir M.Ashenas.

    Selon lui, les États-Unis brandissent cet épouvantail des bases militaires iraniennes pour justifier leur présence illégale en Syrie, en usant du prétexte de la défense de leurs intérêts et de ceux d'Israël contre la soi-disant présence iranienne. De cette façon ils tentent de justifier aux yeux de l'opinion publique les attaques d'Israël en Syrie.

    Plus encore, par le biais de leurs médias les États-Unis tentent d'exciter la situation en lien avec l'opération militaire à Afrine et avec la soi-disant utilisation d'armes chimiques dans la Ghouta orientale par les forces gouvernementales syriennes. Ils font passer des terroristes véritables pour des victimes de l'armée d'Assad.

    «Les États-Unis sont révoltés par leur fiasco en Syrie face aux victoires éclatantes de la coalition Iran-Russie-Syrie dans la lutte contre les terroristes et font feu de tout bois, conscients de leur défaite», a expliqué l'expert.

    Tags:
    Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), base militaire, Ali Shamkhani, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik