International
URL courte
23732
S'abonner

Vladimir Poutine a dévoilé mercredi, vidéos à l’appui, des missiles à «portée illimitée» et différentes autres nouvelles armes russes au parlement du pays. Son porte-parole Dmitri Peskov a précisé quels pays pourraient être pris pour cible par ces armes sophistiquées.

La Russie s’est dotée de nouvelles armes nucléaires et hypersoniques, mais cela ne doit pas inquiéter les pays qui n’envisagent pas de l’attaquer, a déclaré vendredi le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

«Je répète et le Président en a parlé: la Russie n’a l’intention d’attaquer personne. Ces armes ne présentent aucune menace pour celui qui n’entend pas attaquer notre pays», a indiqué M.Peskov.

Il a ainsi commenté les propos de la porte-parole du Département d’État américain Heather Nauert selon lesquels sur une vidéo présentée mercredi par Vladimir Poutine au parlement russe, un missile du système Sarmat frapperait la Floride. «C’est inquiétant de voir le gouvernement russe attaquer les États-Unis», avait notamment déclaré Mme Hauert.

Réagissant aux propos de Mme Nauert, des journalistes russes et américains présents à sa conférence de presse, ont aussi estimé que la vidéo en question ne montrait pas le territoire américain attaqué par des missiles russes, mais elle a insisté: «Il est tout à fait clair que c’est leur cible».

«Je ne vois pas de raisons pour affirmer qu’on a montré un État américain [dans la vidéo sur le Sarmat, ndrl]. Nous n’avons utilisé aucune carte, on y voit des contours absolument abstraits et il n’y a aucun lien avec un pays concret», a souligné M.Peskov.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
RS-28 Sarmat (missile lourd), menaces, cibles, missiles intercontinentaux, missiles, Département d'Etat des Etats-Unis, Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, Heather Nauert, Floride, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook