International
URL courte
221530
S'abonner

Pour quitter la Slovénie, l'actuelle Première dame américaine et à l'époque simple mannequin a obtenu un visa EB-1, qui n'est pourtant octroyé qu'aux personnes présentant des capacités extraordinaires. Comment se l'est-elle procuré?

En 2000, Melania Knauss, mannequin slovène qui sortait avec Donald Trump, s'est employée à obtenir le droit de résider de façon permanente aux États-Unis dans le cadre d'un programme réservé aux personnes ayant une «capacité extraordinaire», l'EB-1. En mars 2001, elle a reçu une carte verte, mais ce constat suscite toujours des questions, affirme The Washington Post.

Le visa EB-1 est autrement connu comme le «visa d'Einstein», précise Bruce Morrison, ancien membre du Congrès du Parti démocrate et expert en immigration. Cette année-là, quand Melania en a obtenu un, seules cinq Slovènes au total ont reçu des cartes vertes dans le cadre du programme EB-1, selon le Département d'État américain.

Pour M.Morrison, le CV de Melania Trump en 2001 ne semblait pas répondre aux exigences imposées pour l'obtention de ce visa. Afin d'obtenir un EB-1 dans la catégorie de capacité extraordinaire, un immigrant doit faire preuve d'une récompense majeure ou répondre à au moins trois des 10 critères, dont la preuve d'un succès commercial dans le monde de l'art ou des exemples d'œuvres artistiques déjà exposées.

«Il faut obtenir des lettres de créance de quelqu'un d'exceptionnel et qui a une certaine renommée, mais qui peut en même temps confirmer les progrès du candidat», c'est-à-dire de son protégé, a expliqué à BBC Nita Upadhye, spécialiste de l'immigration américaine. «Je suis persuadée qu'elle a probablement reçu des lettres assez importantes, peut-être de Donald Trump.»

Michael Wildes, avocat représentant la famille de Melania Trump, a estimé de son côté que la First Lady « était plus que largement qualifié et solidement éligible».

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
immigration, capacités extraordinaires, visas, Donald Trump, Melania Trump, Slovénie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook