International
URL courte
814
S'abonner

L'attaque menée par des hommes masqués vendredi à l’entrée de l’état-major de l’armée burkinabée à Ouagadougou a été provoquée par une voiture piégée, a signalé le ministère burkinabè de la Sécurité.

L'explosion qui a frappé vendredi l'état-major général des armées à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, provenait d'une voiture piégée et elle visait «peut-être» une réunion du G5 Sahel, a déclaré vendredi soir le ministre burkinabè de la Sécurité Clément Sawadogo.

«Le véhicule était bourrée d'explosifs, la charge était énorme» et a occasionné d'énormes dégâts. En même temps se déroulait une réunion sur le G5 Sahel, «peut-être qu'elle était visée», a déclaré le ministre lors d'un point presse.

Des hommes masqués avec des sacs à dos ont attaqué les gardes à l'entrée de l'état-major de l'armée burkinabée à Ouagadougou après une explosion au même endroit, selon différentes sources. Les attaques se sont produites non loin de l'ambassade de France et ont fait une trentaine de morts et plus de 75 blessés, selon plusieurs sources sécuritaires interrogées par l'AFP.

A la suite de l'attaque, Emmanuel Macron a exprimé sa «détermination et le plein engagement de la France, aux côtés de ses partenaires du G5 Sahel, dans la lutte contre les mouvements terroristes». Bien que l'attaque n'ait pas été encore revendiquée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s'exprimant sur LCI, a estimé de son côté que «Tout laisse à penser qu'il s'agit de groupes terroristes» derrière cette attaque «manifestement coordonnée».

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Erevan promet d’employer des Iskander si Ankara recourt à des F-16 dans le Haut-Karabagh
Tags:
attaque, voiture piégée, victimes, armée, Ouagadougou, Burkina Faso, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook