Ecoutez Radio Sputnik
    Des systèmes antimissiles américains Patriot

    400 missiles antimissiles US seront déployés près de la Russie, selon la Défense russe

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    5514109
    S'abonner

    Les Etats-Unis envisagent de déployer 400 missiles de leur bouclier antimissile près de la Russie, d'après le vice-ministre russe de la Défense Alexandre Fomine.

    Quelque 400 missiles antimissiles américains seront déployés à proximité des frontières russes, a annoncé vendredi soir à la chaîne de télévision Rossiya 24 le vice-ministre russe de la Défense, le général Alexandre Fomine.

    «Au total, les États-Unis envisagent de déployer environ 400 missiles antimissiles ce qui réduit considérablement le potentiel de dissuasion nucléaire russe», a indiqué le vice-ministre.

    Selon le général, Washington œuvre à l'installation d'éléments de son système de défense antimissile autour du territoire russe. Des missiles américains ont déjà été déployés en Californie, en Alaska, en Roumanie, dans les pays baltes. Une base militaire américaine est en cours de déploiement en Pologne. Des systèmes américains arriveront prochainement au Japon et en Corée du Sud.

    Dans ce contexte, le général Fomine a rappelé que les nouvelles armes conçues en Russie ne violaient pas le Traité sur les missiles à portée intermédiaire (INF).

    La Russie a invité les États-Unis à un dialogue politique pendant des années, mais ses appels ont été ignorés, a-t-il noté.

    Présentant jeudi son message annuel au parlement, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait longtemps cherché à persuader les États-Unis de ne pas violer le Traité sur la défense antimissile (ABM). Cependant en 2002, les États-Unis sont sortis unilatéralement du Traité et ont refusé de coopérer dans ce domaine.

    Tags:
    missiles, défense antimissile, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), ministère russe de la Défense, Alexandre Fomine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik