Ecoutez Radio Sputnik
    La ville syrienne de Douma, en Ghouta orientale

    L’armée syrienne libère trois localités de la Ghouta orientale

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    211031

    L’armée gouvernementale syrienne appuyée par des milices populaires a percé la ligne de défense des extrémistes en Ghouta orientale, près de Damas, libérant trois localités, selon la chaîne de télévision al-Mayadeen.

    Les forces syriennes et les milices populaires ont chassé samedi les bandes armées des villes d’Outaya, de Housh al-Salhiya et de Tal-Farzat en Ghouta orientale, une banlieue de Damas, a annoncé la chaîne de télévision al-Mayadeen.

    Selon la chaîne, les terroristes du Front al-Nosra (organisation interdite en Russie), ont essuyé des pertes et battu en retraite. 

    Le commandement de l’armée syrienne a ordonné d’isoler un avant-poste des formations armées illégales dans le secteur de Marj al-Sultan, près de Douma, à 12 km de Damas. L’opération est appelée à faciliter la sortie des civils bloqués par les terroristes en Ghouta orientale.

    Des hélicoptères de l’armée syrienne larguent des tracts sur la Ghouta orientale, indiquant les voies à emprunter pour atteindre le couloir humanitaire près d’al-Wafidine. Mais les civils n’arrivent pas à quitter les régions occupées par les extrémistes pour la 5e journée consécutive, malgré l’organisation des pauses humanitaires quotidiennes de 09h00 à 15h00 heure locale.

    Selon le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, la situation humanitaire dans la région ne cesse d’empirer. Des snipers terroristes tirent sur les abords du couloir humanitaire reliant la Ghouta orientale à la capitale syrienne. Les extrémistes utilisent un réseau de souterrains pour mener leurs attaques.

    Geer Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, a annoncé qu’un convoi humanitaire de l’Onu arriverait à Douma dimanche. Le convoi transporte des vivres et des aliments pour enfants. D’après lui, les autorités syriennes ont autorisé le passage du convoi.

    Lire aussi:

    Ghouta orientale: la livraison de fret humanitaire sapée par des terroristes, selon Damas
    Un hôpital près de Damas pilonné par des terroristes, des blessés
    Moscou: l’opération contre-terroriste dans la Goutha orientale touche à sa fin
    Tags:
    terrorisme, Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance), Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Al-Mayadeen, Front al-Nosra, Geer Cappelaere, Iouri Evtouchenko, Damas, Douma, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik