Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta

    Ghouta: les combattants ont introduit un couvre-feu pour empêcher les civils de sortir

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    6240

    Les combattants empêchent les civils de bénéficier de la trêve humanitaire instaurée mardi dernier pour quitter la Ghouta orientale, a déclaré le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Les combattants de la Ghouta orientale ont décrété un couvre-feu pendant la trêve humanitaire, interdisant aux civils de se rassembler, a déclaré le général Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Selon les informations obtenues par le Centre auprès de la partie syrienne, les membres des formations armées illégales déployées sur le territoire de la Ghouta orientale ont instauré un couvre-feu pour la population locale pendant les trêves humanitaires», a-t-il déclaré dimanche, avant d'ajouter: «Les civils qui violent les règles établies par les combattants sont publiquement punis».

    D'après le général, les combattants ont également interdit aux civils de se rassembler afin de les empêcher d'organiser une possible percée via le couloir humanitaire.

    Des pauses humanitaires de cinq heures sont organisées en Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Les autorités syriennes et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont établi un couloir humanitaire au niveau du secteur d'al-Wafidine. C'est la seule voie permettant aux civils de quitter la zone des combats en Ghouta orientale.

    Lire aussi:

    Échec de la 2e trêve humanitaire à cause des pilonnages des combattants dans la Ghouta
    Les combattants pilonnent de nouveau le couloir humanitaire dans la Ghouta
    Plus de 25.000 civils ont quitté la Ghouta orientale ce dimanche dans la matinée
    Tags:
    Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Vladimir Zolotoukhine, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik