Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammed ben Salman

    Qu’apporte Mohammed ben Salmane avec lui à Londres?

    © Sputnik . Alexeï Droujinine
    International
    URL courte
    0 18

    Après sa visite de trois jours au Caire, Mohammed ben Salmane se rendra demain à Londres. A cette occasion, des contrats et des protocoles d’accords d’un montant de 100 milliards de dollars seront signés.

    L'héritier du trône d'Arabie Saoudite, le prince Mohammed ben Salmane, se rendra demain, mercredi 7 mars, à Londres pour une visite officielle, la première depuis son accession au poste de prince héritier, en juin 2017. Au menu de cette visite, la signature de contrats dont la valeur s'élève à 100 milliards de dollars, a rapporté le quotidien Elaph.

    «Nos relations sont fortes au point que nos discussions porteront sur des sujets vastes et diversifiés», a déclaré le ministre des affaires Etrangères saoudien, Adel al-Jubeir au Financial Times, selon Elaph. «Il y aura des contrats et des protocoles d'accords qui seront signés dans plusieurs domaines a-t-il ajouté, en soulignant que la visite du prince a pour objectif «de propulser vers le haut» les relations des deux pays, qui aspirent à collaborer dans des secteurs importants comme l'enseignement, la technologie et la sécurité.

    Le ministre n'a pas précisé exactement en quoi consistent les contrats et les protocoles d'accords qui seront signés. Cependant, selon le journal, des sources diplomatiques citées par le Financial Times, ont indiqué que le royaume saoudien envisageait d'augmenter ses investissements dans le Royaume-Uni et d'acheter des entreprises britanniques, chose qui aiderait l'Arabie Saoudite à mener à bien le programme de réformes économiques décidé par le prince Mohammed ben Salmane, dans le cadre de son projet Vision 2030.

    Au demeurant, selon une déclaration du porte-parole du gouvernement anglais, le sujet le plus important qui sera discuté lors de cette visite, est l'introduction d'une compagnie pétrolière saoudienne en bourse.

    «La question de l'éventuelle entrée en bourse des actions de la compagnie pétrolière Aramco sera l'un des sujets les plus importants qui seront évoqués lors de cette visite», a affirmé James Slack.

    L'Arabie saoudite a, en effet, annoncé auparavant sa volonté de vendre 5% des actions d'Aramco. Pour cette opération, elle envisage empocher 100 milliards de dollars. Selon Elaph, les bourses de la City de Londres, de New York et de Hong Kong sont en lice pour cette transaction.

    En outre, le ministre saoudien a aussi souligné que « la sortie programmée pour 2019 du Royaume-Uni de l'Union européenne, n'aura aucune incidence sur l'opinion que Riyad a de Londres en matière d'attractivité pour ses investissements», en qualifiant la Grande-Bretagne de l'une «des grandes puissances mondiales», écrit Elaph citant le Financial Times.

    Lire aussi:

    Le prince héritier d’Arabie saoudite opte pour un islam modéré «ouvert sur le monde»
    Des milliards pour les USA et le Royaume-Uni, mais la maison des Saoud est en déficit?
    Riyad et Paris auraient signé des contrats pour 18 mds USD
    Tags:
    visite d'Etat, signature, contrat, visite officielle, Financial Times, Adel al-Jubeir, Mohammed Ben Salmane, Arabie Saoudite, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik