Ecoutez Radio Sputnik
    La Ghouta orientale

    Ghouta orientale: «Cela ressemble beaucoup à la situation à Alep»

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    6372

    Les forces gouvernementales de la Syrie délogent progressivement de la Ghouta orientale les combattants de l’opposition armée et occupent à ce jour un tiers du territoire contrôlé auparavant par celle-ci. Kemal Jaffa, spécialiste syrien de la stratégie militaire, commente la situation pour Sputnik.

    L'armée syrienne mène son offensive d'une manière différente de son habituelle tactique, a déclaré Kemal Jaffa à Sputnik.

    «Les terroristes étaient très étonnés de voir l'armée attaquer depuis l'est. […] Ces trois derniers jours, les troupes gouvernementales ont bien progressé parallèlement sur plusieurs directions dans la Ghouta orientale», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, tous les jours, la Turquie bombarde Afrine, et le service d'information militaire syrien ne cesse de rapporter le triste bilan des morts et des tués, mais ce thème est passé sous silence dans les médias occidentaux.

    «En revanche, cette même presse couvre très largement la bataille de la Ghouta orientale. En effet, l'issue de cette bataille se répercutera sur le déroulement de toute la campagne syrienne. Si les terroristes prennent le dessus ou restent tout simplement dans cette zone, ils s'appliqueront à déstabiliser par tous les moyens la situation à Damas, en pilonnant entre autres les ambassades d'autres pays. Et celles-ci transmettront au monde entier que le gouvernement syrien est incapable de garantir la sécurité des ambassades étrangères et ne remplit par conséquent pas ses fonctions essentielles», a expliqué M.Jaffa.

    Et d'ajouter qu'à présent, heureusement, l'armée syrienne libérait de plus en plus de quartiers dans la Ghouta orientale.

    «Je pense que les terroristes finiront par conclure un cessez-le-feu car ils ont perdu leur potentiel militaire. […] Cela ressemble beaucoup à la situation à Alep. Pratiquement la même chose se produit à présent dans la Ghouta orientale», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    70% des territoires auparavant contrôlés par les radicaux dans la Ghouta libérés
    L'armée syrienne reprend le contrôle de la localité de Jisrine dans la Ghouta
    Une «responsabilité devant Dieu»: les chefs des tribus de la Ghouta font sortir les civils
    Tags:
    situation, ambassade, bombardements, Sputnik, Kemal Jaffa, Turquie, Afrine (Syrie), Alep, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik