International
URL courte
63990
S'abonner

Indignés par le meurtre d'un marchand ambulant sénégalais, des migrants africains ont manifesté, lundi soir, dans le centre de la ville italienne de Florence, en commettant des actes de vandalisme et en se livrant à d'autres excès.

L'une des plus belles et plus visités villes du monde, Florence a dû subir lundi soir la colère d'une centaine d'immigrés africains protestant contre l'assassinat d'un vendeur de rue sénégalais qui a été, selon eux, victime d'un raciste.

En manifestant à travers le centre historique de la ville, ces migrants chantaient «Plus jamais de racisme» et saccageaient des motos, des poubelles et des pots de fleurs.

Selon Reuters, les enquêteurs ont exclu qu'Idy Dienec, agé de 54 ans, ait été tué par un raciste. Ils ont précisé que la victime habitait légalement dans le pays depuis plusieurs années tandis que le tireur de 65 ans, Roberto Pirrone, était dans un état suicidaire et confus.

La critique de la politique d'accueil des migrants d'Afrique reste un des points principaux du programme du parti populiste italien, le Mouvement 5 Étoiles qui a affiché des résultats en hausse avec 32,2% des suffrages, lors des récentes élections législatives italiennes. Cette prise de position est partagée par la coalition de centre-droit de Silvio Berlusconi qui a remporté près de 37% des voix des électeurs.

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
«Un voyage en Absurdie»: Marine Le Pen exprime sa colère après une réunion des ministres sur la gestion sanitaire
Tags:
migrants, Florence, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook