International
URL courte
13643
S'abonner

Plusieurs institutions russes dans la capitale syrienne essuient régulièrement des tirs des combattants tenant l’est de la Ghouta, et ce malgré les pauses humanitaires en vigueur depuis fin février.

Les combattants de la Ghouta orientale continuent de pilonner l'ambassade russe à Damas, la mission commerciale russe, ainsi que le Centre pour la réconciliation des parties en conflit, a déclaré mardi le général Youri Evtouchenko, directeur du Centre.

«Damas est toujours pilonnée depuis le territoire contrôlé par les combattants», a-t-il indiqué.

Le général a ajouté que les groupes radicaux opérant dans la Ghouta orientale pilonnent par ailleurs régulièrement les troupes gouvernementales afin de provoquer une riposte.

Des pauses humanitaires de cinq heures sont organisées dans la Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Les autorités syriennes et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont établi un couloir humanitaire au niveau du secteur d'al-Wafedin. Toutefois, les combattants le pilonnent régulièrement, empêchant ainsi les civils de l'emprunter pour quitter la zone des combats.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 remonte au-dessus des 21.000 en France
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
djihadisme, pilonnage, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Damas, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook