Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta orientale

    Deuxième corridor humanitaire à la Ghouta: les radicaux pilonnent une voiture de civils

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    279

    Bien que Damas ait ouvert un deuxième corridor humanitaire pour permettre aux civils de quitter la zone contrôlée par les radicaux de la Ghouta orientale, aucun résident n’a encore pu fuir en raison des attaques.

    Des radicaux ont ouvert le feu sur une voiture de civils qui essayait de fuir la Ghouta orientale, alors que le gouvernement syrien a autorisé l'ouverture d'un deuxième corridor humanitaire, a indiqué à Sputnik Ammar Jamal, défenseur des droits de l'homme syrien.

    Le corridor humanitaire dans le village d'al-Wafidine fonctionne toujours, mais en neuf jours, les terroristes n'ont permis à personne de l'emprunter, pilonnant régulièrement cette zone.

    Le deuxième corridor humanitaire a été ouvert jeudi en dehors de l'enclave de la Ghouta orientale contrôlée par les radicaux.

    Le nouveau corridor est destiné aux civils «qui sont assiégés par des groupes terroristes dans la Ghouta orientale», et qui peuvent emprunter la route reliant Jisrine à Mleha, selon l'agence Sana.

    Il se trouve au sud de la dernière grande enclave rebelle près de Damas, qui subit actuellement une attaque féroce de la part des forces gouvernementales syriennes.

    Lire aussi:

    Des morts et des blessés dans le pilonnage d'un nouveau point de passage à la Ghouta
    Un correspondant syrien tué en couvrant les événements dans la Ghouta orientale
    70% des territoires auparavant contrôlés par les radicaux dans la Ghouta libérés
    Tags:
    couloir humanitaire, pilonnage, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik