International
URL courte
9133
S'abonner

Des journalistes et des réfugiés ont été pris pour cible dans la Ghouta orientale, d'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Des radicaux ont ouvert le feu jeudi sur un convoi évacuant 300 familles de la Ghouta orientale, en Syrie, vers Mleha, a annoncé jeudi Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon le centre, trois véhicules ont pris feu. Les informations sur des victimes ne sont pas encore disponibles.

Plus tard, les proches des réfugiés et plusieurs équipes de tournage des chaînes de télévision russes et occidentales, qui accueillaient le convoi à un kilomètre de la sortie sud de la Ghouta, ont aussi été la cible de tirs de mortier. Personne n'a été blessé.

M.Zolotoukhine avait précédemment annoncé que les extrémistes avaient augmenté leurs pressions sur les habitants de la Ghouta orientale.

Des trêves humanitaires quotidiennes de cinq heures, de 09h00 à 14h00 heure locale, sont organisées dans la Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Les autorités syriennes et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont établi un couloir humanitaire au niveau du secteur d'al-Wafidine. Toutefois, les radicaux le pilonnent régulièrement, empêchant ainsi les civils de l'emprunter pour quitter la zone des combats.

Ces dernières semaines, la situation s'est aggravée dans la Ghouta orientale. Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté la résolution 2401 exigeant que toutes les parties en conflit arrêtent les hostilités pour au moins 30 jours consécutifs sur l'ensemble du territoire syrien pour instaurer une pause humanitaire durable. Toutefois, les radicaux poursuivent leurs tirs de mortiers et de roquettes, d'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Tags:
Syrie, Ghouta orientale, Vladimir Zolotoukhine, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, tirs, civils, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook