Ecoutez Radio Sputnik
    La Ghouta orientale (image d'archives)

    Le premier groupe de 13 radicaux non armés quitte la Ghouta orientale

    © AFP 2018 AMER ALMOHIBANY
    International
    URL courte
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
    15359

    Treize radicaux non armés ont quitté la Ghouta orientale par un couloir humanitaire suite à des négociations avec les militaires russes, ils seront envoyés à Idlib, d'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Le premier groupe de 13 radicaux non armés a quitté la zone de désescalade dans la Ghouta orientale, une banlieue de Damas, par le couloir humanitaire mis en place dans la localité d'Muhayam-al-Wafedin, a annoncé vendredi le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «De longues négociations menées par les officiers du Centre pour la réconciliation des parties en conflit ont abouti à une entente sur le départ du premier groupe de radicaux de la zone de désescalade de la Ghouta orientale. Treize islamistes ont quitté le secteur», a indqiué Iouri Evtouchenko, porte-parole du centre.

    Selon lui, les extrémistes sont partis sans armes et sans aucune provocation. À l'heure actuelle, le Centre s'apprête à les envoyer à Idlib.

    «Nous poursuivrons les négociations sur le départ d'autres radicaux avec le concours du gouvernement syrien», a ajouté le général Evtouchenko.

    Dossier:
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

    Lire aussi:

    Un civil tué et neuf autres blessés à Damas dans les pilonnages terroristes
    6.440 radicaux et membres de leurs familles ont quitté la Ghouta orientale en deux jours
    Les terroristes en Syrie «obligent les troupes gouvernementales à riposter»
    Tags:
    radicaux, zone de désescalade, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Ghouta orientale, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik