International
URL courte
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
30231
S'abonner

Un sommet entre Washington et Pyongyang ne sera possible que sous réserve d’actions concrètes visant à une dénucléarisation de la péninsule coréenne de la part de la Corée du Nord, a déclaré la porte-parole de Donald Trump.

L'entretien entre Donald Trump et Kim Jong-un n'aura pas lieu avant que Pyongyang ne prenne des mesures concrètes pour cesser son développement nucléaire, a déclaré vendredi la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders.

«Nous n'aurons pas cette rencontre avant de voir des actions concrètes correspondant aux dires et à la rhétorique de la Corée du Nord», a-t-elle souligné.

Washington attend une réalisation des promesses nord-coréennes et des mesures concrètes et transparentes pour dénucléariser la péninsule coréenne, a précisé Mme Sanders. Selon elle, le chef de l'État américain espère que les États-Unis pourront parvenir à des progrès.

«La campagne de pression maximale [sur Pyongyang, ndlr] est évidemment efficace. […] Les États-Unis n'ont pas cédé et la Corée du Nord a fait des promesses», a-t-elle constaté.

Cela étant, la date et le lieu d'un entretien entre Donald Trump et Kim Jong-un ne sont pas encore déterminés, a ajouté M.Sanders.

Auparavant, lors de sa visite aux États-Unis, Chung Eui-yong, haut conseiller à la sécurité du Président sud-coréen, avait fait savoir que Kim Jong-un était prêt à s'entretenir avec le chef d'État américain au plus vite. De son côté, le locataire de la Maison-Blanche avait accepté cette proposition.

Plus tôt ce mois, la Corée du Sud et la Corée du Nord se sont accordées sur la tenue d'un sommet commun à la fin du mois d'avril, a annoncé mardi le chef du Bureau de la sécurité nationale sud-coréen en visite à Pyongyang. Le premier contact téléphonique entre les deux dirigeants coréens est également attendu en avril, en amont du sommet.

Dossier:
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Olivier Duhamel reconnaît les accusations d'agressions sexuelles sur son beau-fils
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
dénucléarisation, président, porte-parole, entretien, sommet, présidence américaine, Donald Trump, Kim Jong-un, Péninsule de Corée, Pyongyang, Washington, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook