Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta orientale

    Les groupes radicaux s’affrontent dans la Ghouta après l’appel à se séparer d’al-Nosra

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
    7352

    De violents combats ont éclaté entre les groupes radicaux dans la Ghouta orientale suite à une exigence de rompre avec le Front al-Nosra*, filiale syrienne d’al-Qaïda*.

    Les groupes armés illégaux déployés dans la Ghouta orientale se sont affrontés dans un violent combat après l'appel à faire un distinguo entre Faylaq al-Rahmane et le Front al-Nosra*, filiale syrienne d'al-Qaïda*, a annoncé le général Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

    L'initiative de séparer les radicaux était censée ouvrir les débats sur la sortie de Faylaq al-Rahmane de l'enclave terroriste.

    «Après l'appel du Centre à faire un distinguo entre Faylaq al-Rahmane et le Front al-Nosra* en vue de leur prochaine évacuation de la zone, les groupes se sont livrés à un affrontement. Des combats entre les formations armées illégales se déroulent dans les rues, les civils sont obligés de chercher un abri pour ne pas devenir des victimes potentielles», a-t-il indiqué.

    La situation humanitaire dans la Ghouta orientale s'est aggravée ces dernières semaines. La résolution 2401 adoptée par l'Onu exige que les parties en conflit cessent les affrontements et assurent une trêve humanitaire d'au moins 30 jours sur l'ensemble du territoire syrien, mais les extrémistes continuent leurs pilonnages, témoigne le Centre russe pour la réconciliation.

    Des formations armées illégales bloquent depuis près de deux semaines l'évacuation des civils par les deux couloirs humanitaires existants dans la Ghouta orientale. Selon l'agence syrienne SANA, les radicaux ont appréhendé samedi aux environs de Mdeira trois familles, 15 personnes en tout, qui tentaient d'arriver au poste de l'armée syrienne près de Harasta. Selon des informations parues précédemment, une femme et ses trois enfants ont été abattus alors qu'ils se dirigeaient vers le couloir humanitaire sud.

    *Le Front al-Nosra et al-Qaïda sont des organisations terroristes interdites en Russie

    Dossier:
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

    Lire aussi:

    Encerclée dans la Ghouta depuis longtemps, une foule de civils la quitte enfin (vidéo)
    Moscou appelle à ne pas blanchir les terroristes de la Ghouta
    Les premiers évacués de la Ghouta témoignent pour Sputnik
    Tags:
    Front al-Nosra, Al-Qaïda, Vladimir Zolotoukhine, Ghouta orientale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik