International
URL courte
13231316
S'abonner

Suite à la menace d’une nouvelle frappe contre la Syrie brandie par l’ambassadeur américain à l’Onu, Moscou a promis de riposter si la vie de ses militaires était en péril.

La Russie est prête à riposter contre une éventuelle frappe américaine sur Damas, a déclaré ce mardi le chef de l'état-major russe Valeri Guerassimov.

«En cas de menace contre la vie de nos militaires, les Forces armées russes prendront des mesures de riposte contre les missiles ainsi que contre les porteurs de ceux-ci», a-t-il indiqué.

Selon M.Guerassimov, les États-Unis envisageaient d'accuser les troupes syriennes de faire usage d'armes chimiques.

«En riposte, Washington compte porter une frappe contre les quartiers gouvernementaux de Damas», a ajouté le général russe.

Et de poursuivre: «Des conseillers militaires russes, des représentants du Centre pour la réconciliation ainsi que des agents de la police militaire se trouvent sur les sites du ministère syrien de la Défense».

L'ambassadeur américain à l'Onu, Nikki Haley, a menacé lundi la Syrie d'une frappe similaire à celle réalisée par Washington en avril 2017. Elle a annoncé que Washington était prêt à effectuer une nouvelle frappe sur la Syrie, si l'Onu s'avérait incapable d'obtenir l'arrêt des offensives dans la Ghouta orientale, banlieue est de Damas.

Lire aussi:

Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Tags:
frappes, Syrie, Damas, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook