Ecoutez Radio Sputnik
    Bagdad

    «Daech n’est qu’un épisode de la longue série noire destinée à diviser la région»

    © AP Photo / Hadi Mizban
    International
    URL courte
    0 222

    Les élections du 12 mai en Irak marqueront une étape très importante dans la progression de la démocratie et conforteront la victoire historique du pays sur les terroristes de Daech*, a déclaré à Sputnik Habib al Sadr, ambassadeur irakien en Égypte, soulignant que les crises profitaient au terrorisme qui s’appliquait à diviser le monde arabe.

    La guerre contre le terrorisme, ennemi commun pour tous les Irakiens, a uni les gens et toutes les chances sont aujourd'hui réunies pour surmonter les divergences entre les différentes communautés, les partis et les tendances religieuses, a indiqué l'ambassadeur d'Irak en Égypte Habib al Sadr dans un entretien accordé à Sputnik.

    «La victoire militaire [sur les terroristes, ndlr] doit s'accompagner d'une victoire politique qui repose sur des programmes nationaux et la coopération entre différentes institutions. […] Le gouvernement irakien prend ses décisions en toute indépendance et personne ne peut lui dicter quoi que ce soit», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les Arabes devaient se rendre compte des tentatives incessantes pour les diviser.

    «Il s'agissait tout d'abord des accords Sykes-Picot qui prévoyaient le partage du Proche-Orient, en déclenchant toute une chaîne de conflits multiples liés à la contestation des frontières. […] Daech* n'est qu'un épisode de la longue série noire destinée à diviser la région», a rappelé le diplomate.

    Selon ce dernier, on ne peut en finir avec ce phénomène que par un dialogue qui fasse comprendre à tout le monde qui se tient derrière tout cela.

    À cette occasion, il a évoqué la situation en Syrie que le terrorisme s'appliquait à transformer en foyer d'idées extrémistes à propager sur l'ensemble du continent africain.

    «Les forces économiques de la Libye sont épuisées. […] Aussi, les voisins de la Libye et tous les pays arabes et musulmans doivent-ils aider les forces politiques essentielles de ce pays à nouer un dialogue constructif entre ses leaders actuels, sinon la sécurité de toute notre région serait en péril», a averti l'interlocuteur de Sputnik.

    *Daech est une organisation terroriste interdite en Russie.

    Lire aussi:

    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins
    «Les chrétiens sont la frange la plus pacifique de la population irakienne»
    L'aviation irakienne frappe des positions terroristes en Syrie
    Tags:
    terrorisme, guerre, conflit, frontière, contestation, sécurité, division, partage, dialogue, Daech, Sputnik, Habib Hadi al Sadr, Libye, Proche-Orient, Egypte, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik