Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden (archive photo)

    Snowden: la directrice de la CIA «a joué un rôle clé» dans le programme de tortures

    © AFP 2018 Frederick Florin
    International
    URL courte
    16335

    Le lanceur d’alerte Edward Snowden a révélé mardi des détails sur la carrière secrète de l’espionne controversée Gina Haspel qui a remplacé mardi Mike Pompeo au poste de directeur de l’Agence de renseignement centrale (CIA) des États-Unis.

    Gina Haspel, nommée mardi directrice de la CIA par Donald Trump, a joué un grand rôle dans le programme américain de techniques d’interrogatoire renforcées (tortures), a déclaré mardi Edward Snowden, ancien employé de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine réfugié en Russie.

    «Le nouveau directeur de la CIA a joué un rôle clé dans le programme de tortures et sa couverture illégale. Son nom figure dans une ordonnance top secrète sur la destruction d’enregistrements [des tortures, ndlr] afin d’éviter qu’ils se retrouvent au Congrès. Incroyable», a écrit M.Snowden sur Twitter publiant le lien d’un article du journal The New York Times consacré à cette affaire.

    ​En février, le journal The New York Times a affirmé qu’en 2002, Mme Haspel avait supervisé la torture de deux présumés terroristes, Abu Zoubaydah et Abd al-Rahim al-Nashiri, en tant qu'officier clandestin de la CIA, et qu'elle avait ensuite pris part à un ordre de destruction de cassettes vidéo documentant des interrogatoires violents dans une prison secrète en Thaïlande. Après la fermeture de la prison en Thaïlande et d'autres prisons secrètes de la CIA sur décision de Barack Obama, Abu Zoubaydah et Abd al-Rahim al-Nashiri ont été transférés à Guantanamo.

    Parmi les méthodes employées pour interroger les suspects figurait notamment la simulation de noyade, assimilée à de la torture, la privation de sommeil et d’autres mauvais traitements. 

    Selon M.Snowden, le risque d’être arrêtée pourrait empêcher Mme Haspel de se rendre dans les pays de l’Union européenne.

    «Fait intéressant: la nouvelle directrice de la CIA Gina Haspel, qui a "torturé des gens" ne pourra probablement pas se rendre dans l’UE pour rencontrer ses homologues des autres services secrets. Elle risque d’être arrêtée en raison d’une plainte déposée par le ECCHR berlinois (Centre européen pour les droits constitutionnels et humains) auprès du parquet allemand», a noté M.Snowden.

    ​Le Centre européen pour les droits constitutionnels et humains a demandé en juin 2017 aux autorités allemandes de délivrer un mandat d’arrêt contre Mme Haspel dans le cadre du dossier sur les tortures des terroristes présumés. Selon les médias, l’ECCHR a formulé cette demande en réaction aux révélations sur Abu Zubaydah, un ressortissant saoudien soupçonné d’être membre d’Al-Qaïda, qui a 83 fois passé à la «waterboard» (torture par l'eau) dans une prison de la CIA en Thaïlande.

    Gina Haspel, numéro 2 de la CIA, est devenue mardi la première femme à la tête de l'Agence centrale de renseignement, après que son patron Mike Pompeo a été nommé secrétaire d’État.

    Lire aussi:

    La nouvelle directrice de la CIA trempe dans le «programme de tortures» US, selon Snowden
    La CIA recourra-t-elle de nouveau aux tortures?
    Un Américain se soumet à la torture pour soutenir la candidate à la tête de la CIA
    Tags:
    prisons secrètes de la CIA, tortures, centre de détention de Guantanamo, Twitter, CIA, Edward Snowden, Gina Haspel, Thaïlande, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik