International
URL courte
12224
S'abonner

Le Pentagone cherche à maintenir sa présence en Afghanistan pour influencer les pays voisins ainsi que ses rivaux dans la région, à savoir la Russie, l’Iran et la Chine, estime le conseiller spécial du Président russe pour l'Afghanistan.

Les objectifs poursuivis par les États-Unis en Afghanistan suscitent des interrogations à Moscou ainsi que dans les pays voisins, a déclaré dans un entretien à Sputnik Zamir Kaboulov, conseiller spécial du Président russe pour l'Afghanistan.

«À notre avis, Washington maintien sa présence en Afghanistan avant tout pour contrôler et influencer les processus politiques des pays voisins, mais aussi pour projeter ses forces sur ses rivaux régionaux, à savoir la Chine, la Russie et l'Iran», a-t-il indiqué.

«On voit nettement l'aspiration des États-Unis à voir se déstabiliser la situation en Asie centrale puis en Russie en vue de se présenter ensuite en tant qu'unique défenseur face aux menaces qui surgissent dans la région», a poursuivi le diplomate.

M. Kaboulov s'est par ailleurs interrogé sur «les délais, les modalités et les véritables objectifs de la présence américaine post-conflit en Afghanistan».

«Le manque de transparence et l'ignorance des intérêts des pays voisins suscite un profond mécontentement et mène vers une perte de confiance à l'encontre des démarches entreprises par ce pays dans la région», a-t-il résumé.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Tags:
Zamir Kaboulov, Afghanistan, Iran, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook