International
URL courte
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
19770
S'abonner

Des milliers de civils retenus jusque-là par les radicaux dans la Ghouta orientale ont pu enfin rejoindre les zones tenues par l’armée syrienne en empruntant le couloir de Hammourieh, relatent les médias locaux. Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit précise que 11.000 civils ont pu quitter la zone du conflit.

Plusieurs milliers de civils ont fui cet après-midi les zones contrôlées par les radicaux via le couloir humanitaire mis en place par l’armée syrienne dans la Ghouta orientale, informe l’agence de presse syrienne Sana.

Accueillis par l’armée syrienne et les employés du Croissant-Rouge, ils ont été transportés vers des zones spécialement aménagées afin de les prendre en charge. Le Centre russe pour la réconciliation des parties en Syrie avait, conjointement avec l’armée syrienne, mis en place un centre d’accueil et prévu des bus afin de permettre une évacuation des civils de cette banlieue de Damas.

D'après les données du Centre, près de 11.000 civils ont pu quitter la Ghouta orientale ce jeudi. Mais au total il est prévu d'évacuer jusqu'à 13.000 personnes avant la fin de la journée.

Parallèlement, avec l'aide du Centre russe pour la réconciliation, un convoi humanitaire a livré 137 tonnes de nourriture et de médicaments dans la Ghouta orientale.

C’est la première évacuation massive dans le secteur, les premiers témoignages faisant état du fait que les radicaux ne laissaient pas sortir les habitants, sous peine de mort. Quelque 400.000 personnes resteraient dans la Ghouta orientale.

Dossier:
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
radicaux, civils, évacuation, SANA, armée gouvernementale syrienne, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook