International
URL courte
11485
S'abonner

Le partenariat de Paris sur les armes chimiques en Syrie nuit à la CIAC, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

Le partenariat de Paris sur les armes chimiques en Syrie, créé à l'initiative de la France, sape les dispositions essentielles de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), lit-on dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères diffusé vendredi.

La veille, en marge de la 87e session du Comité exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques organisée à La Haye, la France et ses alliés du «club anti-Assad» ont présenté un partenariat international contre l'impunité lors de l'utilisation d'armes chimiques, rappelle le ministère.

«Un appel aux hésitants, les exhortant à se joindre sans tarder au partenariat, était présent dans les interventions de la quasi-totalité des délégations des pays de l'UE et de l'Otan faisant partie du Conseil exécutif de l'OIAC, ainsi que des pays qui partagent leurs idées, souligne le communiqué. Mais aucun d'entre eux ne semble ne serait-ce qu'un petit peu gêné par le fait que ce nouveau format sape les dispositions essentielles de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques.»

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Les Tatars de Crimée proposent à Erdogan de se rencontrer sur leur sol
Les États-Unis prêts à défendre le Japon avec l’arme nucléaire
Biden face aux accords de «paix» de Trump pour Israël: «On voit aujourd’hui les limites de l’exercice»
Tags:
Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), armes chimiques, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook