Ecoutez Radio Sputnik
    Ri Yong-ho

    Un ministre nord-coréen en Suède, dans quel but?

    © AP Photo / Richard Drew, File
    International
    URL courte
    327

    La visite en Suède du chef de la diplomatie nord-coréenne a ravivé les spéculations sur un éventuel tête-à-tête entre Donald Trump et Kim Jong-un, la Suède agissant en tant que représentant diplomatique des États-Unis en Corée du Nord.

    Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères est arrivé jeudi à Stockholm pour des rencontres avec le gouvernement suédois dans un contexte de détente entre Occidentaux et Pyongyang, ce qui a provoqué des spéculations selon lesquelles ce voyage de deux jours pourrait jeter les bases d'une éventuelle rencontre entre le Président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

    Selon un porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, Ri Yong-ho était à Stockholm pour discuter avec son homologue suédoise Margot Wallstrom de la situation dans la péninsule coréenne et de la représentation diplomatique suédoise des États-Unis en Corée du Nord.

    La Suède, qui n'est pas membre de l'OTAN, alliance dirigée par les États-Unis, a été mentionnée comme un lieu potentiel pour une éventuelle rencontre en tête-à-tête entre MM. Trump et Kim.

    La porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert, a déclaré lors d'une conférence de presse à Washington qu'elle était au courant de la réunion de Stockholm mais que les États-Unis n'y participeraient pas.

    La Suède conduit cette médiation en sa qualité de «puissance protectrice» des États-Unis, du Canada et de l'Australie, dont elle représente les intérêts à Pyongyang. La Suède agit en tant que représentant diplomatique en Corée du Nord pour les États-Unis, qui n'ont pas d'ambassade dans ce pays. La présence diplomatique de la Suède à Pyongyang remonte aux années 1970.

    Après des mois de tension et de menaces de guerre autour du programme nucléaire de Pyongyang, un sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un pourrait avoir lieu avant la fin mai, a annoncé la semaine dernière un haut responsable sud-coréen cité par l'AFP. M.Trump a confirmé le projet de sommet, à la différence de la Corée du Nord. Le lieu et la date sont encore inconnus.

    Lire aussi:

    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Tags:
    Ri Yong-ho, Donald Trump, Kim Jong-un, États-Unis, Corée du Nord, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik