Ecoutez Radio Sputnik
    Ri Yong-ho

    Un ministre nord-coréen en Suède, dans quel but?

    © AP Photo / Richard Drew, File
    International
    URL courte
    327

    La visite en Suède du chef de la diplomatie nord-coréenne a ravivé les spéculations sur un éventuel tête-à-tête entre Donald Trump et Kim Jong-un, la Suède agissant en tant que représentant diplomatique des États-Unis en Corée du Nord.

    Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères est arrivé jeudi à Stockholm pour des rencontres avec le gouvernement suédois dans un contexte de détente entre Occidentaux et Pyongyang, ce qui a provoqué des spéculations selon lesquelles ce voyage de deux jours pourrait jeter les bases d'une éventuelle rencontre entre le Président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

    Selon un porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, Ri Yong-ho était à Stockholm pour discuter avec son homologue suédoise Margot Wallstrom de la situation dans la péninsule coréenne et de la représentation diplomatique suédoise des États-Unis en Corée du Nord.

    La Suède, qui n'est pas membre de l'OTAN, alliance dirigée par les États-Unis, a été mentionnée comme un lieu potentiel pour une éventuelle rencontre en tête-à-tête entre MM. Trump et Kim.

    La porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert, a déclaré lors d'une conférence de presse à Washington qu'elle était au courant de la réunion de Stockholm mais que les États-Unis n'y participeraient pas.

    La Suède conduit cette médiation en sa qualité de «puissance protectrice» des États-Unis, du Canada et de l'Australie, dont elle représente les intérêts à Pyongyang. La Suède agit en tant que représentant diplomatique en Corée du Nord pour les États-Unis, qui n'ont pas d'ambassade dans ce pays. La présence diplomatique de la Suède à Pyongyang remonte aux années 1970.

    Après des mois de tension et de menaces de guerre autour du programme nucléaire de Pyongyang, un sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un pourrait avoir lieu avant la fin mai, a annoncé la semaine dernière un haut responsable sud-coréen cité par l'AFP. M.Trump a confirmé le projet de sommet, à la différence de la Corée du Nord. Le lieu et la date sont encore inconnus.

    Lire aussi:

    С’est confirmé: le chef de la diplomatie nord-coréenne se rendra en Russie
    La diplomatie russe s’exprime sur une éventuelle visite de Kim Jong-un en Russie
    Kim Jong-un fait part de ses intentions à l’égard des USA
    Tags:
    Ri Yong-ho, Donald Trump, Kim Jong-un, États-Unis, Corée du Nord, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik