International
URL courte
4128
S'abonner

Des radicaux ont pilonné vendredi le quartier de Bab-Touma, dans la capitale syrienne, faisant trois blessés parmi les civils, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

Trois civils ont été blessés dans un pilonnage du quartier de Bab-Touma, à Damas, a annoncé ce vendredi Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie:

«Plusieurs groupes radicaux poursuivent les pilonnages des zones résidentielles de Damas et de ses banlieues. Ces dernières 24 heures, le quartier de Bab-Touma à essuyé une attaque au mortier, trois habitants civils ont été blessés.»

Dans le cadre du cessez-le-feu dans la Ghouta orientale, 311 personnes dont 128 enfants ont pu quitter la zone à travers le point de passage d'Muhayam-al-Wafedin pendant la journée, à ajouté M.Evtouchenko.

Au total, depuis l'instauration de la trêve humanitaire dans la Ghouta orientale, 17.029 personnes ont été évacuées avec l'appui du Centre russe, a-t-il déclaré.

La situation humanitaire dans la Ghouta orientale s'est aggravée ces dernières semaines. La résolution 2401 adoptée par l'Onu exige que les parties en conflit cessent les affrontements et assurent une trêve humanitaire d'au moins 30 jours sur l'ensemble du territoire syrien, mais les extrémistes continuent leurs pilonnages, souligne le Centre.

Plus tôt dans la journée de vendredi, l'armée syrienne a annoncé avoir chassé les groupes radicaux de 70% des territoires de la Ghouta, selon un communiqué du commandement de l'armée syrienne.

Précédemment, il a été signalé que la localité de Jisrine, dans la Ghouta, avait été reprise par les forces gouvernementales.

Lire aussi:

«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
La Russie a mis au point un test de dépistage du Covid-19 de haute précision
Tags:
extrémistes, radicaux, blessés, pilonnage, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Syrie, Damas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook