Ecoutez Radio Sputnik
    Palmyre

    Sept ans de guerre: le conflit en Syrie en chiffres

    © Sputnik . Michael Alaeddin
    International
    URL courte
    3112

    La Syrie a tristement fêté sa 7e année de guerre civile qui a fait quelque 400.000 victimes et 12 millions de déplacés. Le bilan de ce conflit en chiffres bruts.

    Sept ans d'une guerre qui n'est toujours pas finie: c'est la réalité que les Syriens ont dû affronter ce 15 mars. Le nombre toujours croissant de vies et villes détruites, de déplacés et de résolutions proposées et adoptées — découvrez le conflit en chiffres plus qu'éloquents.

    Vies brisées

    Le conflit, qui a éclaté au mois de mars 2011 sous la forme de manifestations contre le Président Bachar el-Assad, pour ensuite se transformer en une guerre, a fait entre 350.000 et 465.000 morts, selon diverses sources, et plus d'un million de blessés. 10.204 civils ont trouvé la mort en Syrie pour la seule année 2017, indique l'ONG Réseau syrien des droits de l'homme. Plus de 1.000 enfants figurent parmi les victimes depuis le 1er janvier 2018, a indiqué à CNN un représentant du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

    Les déplacés de guerre

    Quelque 65% des Syriens ont dû quitter leur foyer depuis le début du conflit, a signalé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Selon les statistiques du HCR en février 2018, plus de 5,5 millions de réfugiés syriens étaient enregistrés et plus de 6,5 millions de personnes étaient déplacées à l'intérieur de la Syrie. En 2017, environ 66.000 réfugiés seraient retournés en Syrie.

    Plus des deux tiers des réfugiés syriens sous le seuil de pauvreté

    Les combats incessants ont ruiné le peuple syrien, laissant 82% des réfugiés vivant en Jordanie sous le seuil de pauvreté, indique un rapport de l'ONG Care pour juin dernier. En 2017, 40% d'entre eux (comparativement à 33% l'année précédente) se sont avérés dépendants de l'aide humanitaire en tant que la principale source de revenus, a constaté l'ONG.

    Le prix élevé du conflit

    7% des logements ont été détruits pendant les combats et 20% demeuraient partiellement endommagés au début de l'année 2017, alors que le coût des dégâts se chiffre à 226 milliards de dollars, soit environ quatre fois le PIB syrien en 2010, d'après les estimations de la Banque mondiale.

    Acteurs clés

    La guerre a impliqué de nombreux acteurs dont le nombre s'élève à 60 au total. Le groupe comprend les alliés du dirigeant syrien, tels que la Russie et l'Iran, la Turquie combattant les groupes kurdes qu'elle considère comme terroristes, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et aussi des pays arabes comme la Jordanie, le Bahreïn et le Maroc.

    Désescalade en cours

    Quatre zones de désescalade fonctionnent à présent en Syrie: dans le sud, dans la province de Deraa, dans la banlieue de Damas (Ghouta orientale), à Idlib, et au nord de la province de Homs. Des policiers militaires russes sont présents dans chacune d'elles. L'accord sur la mise en place des zones de désescalade a été atteint lors des négociations entre la Russie, l'Iran et la Turquie.

    Des Syriens reviennent pas à pas à leurs maisons

    Plus de 1,3 million de personnes ont regagné jusqu'à présent leurs foyers, a annoncé le 7 mars Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. D'après lui, les civils quittent la zone de désescalade d'Idlib pour gagner leurs maisons dans la province d'Alep.

    Lire aussi:

    Moscou, Ankara et Téhéran discutent de la création d’une zone de désescalade à Idlib
    La zone de désescalade d'Idlib sera contrôlée par la Russie, l'Iran et la Turquie
    Syrie: Choïgou lance un appel à l’aide humanitaire
    Tags:
    règlement au Proche-Orient, pertes, conflit syrien, peuple, crise syrienne, statistique, anniversaire, victimes, guerre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik