Ecoutez Radio Sputnik
    L’ambassadeur britannique à Moscou, Laurie Bristow, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères.

    L’ambassadeur britannique convoqué au ministère russe des Affaires étrangères

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (126)
    17671

    L’ambassadeur britannique à Moscou, Laurie Bristow, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères, a annoncé samedi la diplomatie russe.

    La diplomatie russe a fait savoir samedi que l’ambassadeur britannique à Moscou, Laurie Bristow, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères.

    «L’ambassadeur britannique a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères», annonce la diplomatie russe.

    Le 4 mars dernier, l'ancien colonel du GRU, service de renseignement militaire russe, Sergueï Skripal et sa fille Iulia ont été retrouvés inconscients dans la ville de Salisbury, à 140 km de Londres. Souffrant d'une intoxication à un agent neurotoxique, ils se trouvent actuellement dans un hôpital. Londres a accusé Moscou d'être impliqué dans l'empoisonnement. La Première ministre Theresa May a annoncé l'expulsion de 23 diplomates russes et la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Moscou compte expulser à son tour des diplomates britanniques.

    Sergueï Skripal a été recruté comme agent double par les services secrets britanniques en 1995. Il a fourni au MI6 les noms de plusieurs dizaines d'agents opérationnels russes sur le sol européen avant d'être démasqué en 2004 puis condamné en 2006 à 13 ans de prison pour haute trahison. Gracié en 2010, il a été livré aux États-Unis aux côtés de trois autres personnes reconnues coupables d'espionnage au profit de Washington, dans le cadre d'un échange qui avait permis à Moscou de rapatrier 10 agents dormants. L'homme vit depuis au Royaume-Uni.

     

    Dossier:
    Affaire Skripal (126)

    Lire aussi:

    23 diplomates britanniques déclarés «personae non gratae» seront expulsés de Russie
    La Russie annule l’autorisation d’ouvrir un consulat britannique à Saint-Pétersbourg
    De «très» à «extrêmement probable»: Londres se perfectionne dans ses accusations gratuites
    Tags:
    ambassadeur, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik