Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta orientale (image d'illustration)

    Plus de 11.000 personnes ont déjà quitté la Ghouta orientale samedi

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    11300

    Plus de 11.000 personnes ont quitté la Ghouta orientale samedi, a communiqué aux journalistes le porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Vladimir Zolotoukhine.

    Des milliers de civils continuent à quitter la Ghouta orientale ce samedi, a annoncé aux journalistes le porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Vladimir Zolotoukhine.

    «À l'heure actuelle, plus de 11.300 personnes sont sorties. En moyenne, 3.000 personnes par heure passent par le couloir humanitaire», a-t-il précisé.

    Sur une vidéo publiée sur YouTube, l'on voit ceux qui ont réussi à quitter la Ghouta. Soulagés d'être sorti de ce territoire sous l'emprise des extrémistes, ils remercient ceux qui les ont aidés à sortir, notamment l'armée syrienne.

    De son côté, le ministère russe de la Défense a repris la diffusion vidéo en direct à partir des caméras installées dans les points de contrôle de la Ghouta orientale.

    Vendredi, Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du Centre, a également assuré que tout le nécessaire serait fait pour garantir la sécurité des civils de la Ghouta orientale.

    Au total, plus de 40.000 civils ont utilisé vendredi des couloirs ouverts par l'armée syrienne pour sortir de la Ghouta orientale près de Damas, a fait savoir vendredi, 16 mars, l'ambassadeur syrien à l'Onu, Bachar Jaafari.

    Lire aussi:

    Une «responsabilité devant Dieu»: les chefs des tribus de la Ghouta font sortir les civils
    Plus de 44.000 civils ont quitté la Ghouta orientale
    Plus de 25.000 civils ont quitté la Ghouta orientale ce dimanche dans la matinée
    Tags:
    civils, évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Vladimir Zolotoukhine, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik