Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    23 diplomates britanniques déclarés «personae non gratae» seront expulsés de Russie

    © Sputnik . Grigory Sysoev
    International
    URL courte
    Expulsion de diplomates russes et riposte (57)
    371171

    Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré «personae non gratae» 23 employés diplomatiques de l'ambassade britannique à Moscou et leur a demandé de quitter la Russie dans un délai d’une semaine, annonce la diplomatie russe.

    Dans le contexte des différends entre les parties britannique et russe dans l’affaire de l’empoisonnement de l'ancien colonel du GRU (service de renseignement extérieur russe), Sergueï Skripal et de sa fille, le ministère russe des Affaires étrangères a ordonné que 23 diplomates britanniques quittent le territoire russe dans un délai d’une semaine.

    «23 diplomates de l'ambassade britannique à Moscou sont déclarés personae non gratae et seront expulsés dans un délai d’une semaine», fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères.

    Cette information a été communiquée à l'ambassadeur britannique à Moscou, Laurie Bristow, qui a été convoqué ce matin au ministère russe des Affaires étrangères.

    «La partie britannique a été avertie que si d'autres mesures de caractère inamical sont prises à l’encontre de la Russie, la partie russe se réserve le droit de mettre en place d’autres mesures de rétorsion», poursuit la diplomatie russe.Le 4 mars dernier, l'ancien colonel du GRU, service de renseignement militaire russe, Sergueï Skripal et sa fille Iulia ont été retrouvés inconscients dans la ville de Salisbury, à 140 km de Londres. Souffrant d'une intoxication à un agent neurotoxique, ils se trouvent actuellement dans un hôpital.

    Londres a accusé Moscou d'être impliqué dans l'empoisonnement. La Première ministre Theresa May a annoncé l'expulsion de 23 diplomates russes et la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau.

    Sergueï Skripal a été recruté comme agent double par les services secrets britanniques en 1995. Il a fourni au MI6 les noms de plusieurs dizaines d'agents opérationnels russes sur le sol européen avant d'être démasqué en 2004 puis condamné en 2006 à 13 ans de prison pour haute trahison. Gracié en 2010, il a été livré aux États-Unis aux côtés de trois autres personnes reconnues coupables d'espionnage au profit de Washington, dans le cadre d'un échange qui avait permis à Moscou de rapatrier 10 agents dormants. L'homme vit depuis au Royaume-Uni.

     

    Dossier:
    Expulsion de diplomates russes et riposte (57)

    Lire aussi:

    La Russie annonce la date de départ de ses diplomates expulsés par Londres
    Les diplomates expulsés quittent l'ambassade britannique à Moscou (vidéo)
    Au service secret de Sa Majesté: que faisait un ex-agent russe au Royaume-Uni?
    Tags:
    diplomates, ambassade, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik