International
URL courte
16210
S'abonner

Donald Trump a accueilli en fanfare le licenciement du directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, estimant qu’il était au courant des «mensonges et corruptions» au plus haut niveau du Bureau.

Le Président américain a commenté le limogeage du directeur adjoint du FBI Andew McCabe via Twitter, comme à son habitude.

«Andrew McCabe viré, une belle journée pour les travailleurs et les travailleuses du FBI. Un grand jour pour la démocratie. Son patron hypocrite, James Comey, a fait ressembler McCabe à un enfant de chœur. Il savait tout sur les mensonges et la corruption au plus haut niveau du FBI!», a twitté Donald Trump.

Ce commentaire présidentiel a suivi le limogeage du directeur adjoint du FBI par le ministre de la Justice, Jeff Sessions. Selon ce dernier, Andrew McCabe a à plusieurs reprises divulgué des informations à la presse et n'était pas sincère, y compris sous serment.

Donald Trump a critiqué Andrew McCabe pour ses liens avec le Parti démocrate. Il a notamment reproché à la femme de McCabe d'avoir reçu un don de 700.000 dollars de la part d'alliés des Clinton pour sa campagne qui a échouée à obtenir le siège de sénatrice de Virginie.

Andrew McCabe n'est pas le premier responsable du FBI à avoir des frictions avec le Président.

James Comey a été limogé le 9 mai dernier, alors qu'il dirigeait l'enquête de la police judiciaire fédérale sur une possible ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et d'éventuels liens entre Moscou et l'équipe de campagne du candidat républicain de l'époque, Donald Trump. Le nouveau Président a déclaré être insatisfait du directeur du FBI.

Lire aussi:

Cette question sur Napoléon fait éclater de rire Élisabeth Moreno – vidéo
La France livre à la Slovaquie 15.000 doses de vaccin contre le coronavirus
Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Tags:
licenciement, FBI, Jeff Sessions, Andrew McCabe, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook