International
URL courte
3420
S'abonner

L’Iran, la Russie et la Turquie ont ouvert un couloir humanitaire dans la zone de désescalade d’Idlib en Syrie, selon l’état-major général russe.

Les pays garants du cessez-le-feu en Syrie (à savoir l'Iran, la Russie et la Turquie) ont mis en place un nouveau couloir humanitaire qui relie la zone de désescalade d'Idlib à Alep, en Syrie, a fait savoir samedi le chef du Commandement opérationnel principal de l'état-major russe, le général Sergueï Roudskoï.

«3.806 personnes ont été évacuées vers la province d'Alep via le couloir humanitaire organisé par le centre de coordination russo-irano-turc près des localités d'Abou-Douhour et de Del-Sultan dans la zone de désescalade d'Idlib», a précisé le militaire.

20.841 personnes sont retournées dans la province de Deir ez-Zor dans les régions à l'est de l'Euphrate, selon lui.

Le plus grand nombre de réfugiés, plus de 12.000, ont regagné la ville de Salhiyah, où est déployé le centre de coordination russe pour l'assistance à la population locale, a-t-il ajouté.

Plus de 40.000 civils ont utilisé vendredi les couloirs ouverts précédemment par l'armée syrienne pour sortir de la Ghouta orientale près de Damas, a fait savoir vendredi l'ambassadeur syrien à l'Onu, Bachar Jaafari.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
«Va chier, connard»: hué en pleine course, un quadruple vainqueur du tour de France s’emporte – vidéo
Tags:
couloir humanitaire, Idlib, Turquie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook