Ecoutez Radio Sputnik
    Combats dans une banlieue de Damas

    Damas pilonnée par des radicaux: au moins 10 civils morts

    © Sputnik . Andreï Stenine
    International
    URL courte
    5339

    La capitale syrienne a été pilonnée par des radicaux depuis la Ghouta orientale, au moins 10 civils ont trouvé la mort sous les tirs, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Dix habitants de Damas ont été tués samedi lors de tirs de groupes radicaux contre le quartier d'Abbasin, a annoncé lors d'une conférence de presse le général de brigade Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Les radicaux continuent de pilonner les quartiers résidentiels de Damas et sa banlieue. Ainsi, les tirs de roquettes ont visé au cours des dernières 24 heures le quartier d'Abbasin, faisant 10 tués civils, et ont causé des destructions», a-t-il noté.

    Malgré une situation difficile, l'opération humanitaire dans la Ghouta orientale se poursuit, a-t-il souligné. Une nouvelle pause humanitaire, la 19e, a été respectée de 9h00 à 14h00 (8h00 à 13h00 heure de Paris) sous le contrôle du Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a-t-il précisé.

    Youri Evtouchenko a constaté que les civils continuaient de quitter la Ghouta orientale par les couloirs humanitaires aménagés et a ajouté qu'il était possible de suivre l'opération en temps réel grâce à des images de caméras Web et de drones diffusées sur le site officiel du ministère russe de la Défense.

    La situation humanitaire dans la Ghouta orientale s'est aggravée ces dernières semaines. La résolution 2401 adoptée par l'Onu exige que les parties en conflit cessent les affrontements et assurent une trêve humanitaire d'au moins 30 jours sur l'ensemble du territoire syrien, mais les extrémistes continuent leurs pilonnages, souligne le Centre.

    Vendredi, l'armée syrienne a annoncé avoir chassé les groupes radicaux de 70% des territoires de la Ghouta, selon un communiqué du commandement de l'armée syrienne.

    Lire aussi:

    Un quartier résidentiel à Damas pilonné, trois blessés
    Plus de 25.000 civils ont quitté la Ghouta orientale ce dimanche dans la matinée
    Syrie: les extrémistes de la Ghouta pilonnent des journalistes et des militaires
    Tags:
    couloir humanitaire, meurtre de civils, tirs, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, ministère russe de la Défense, Iouri Evtouchenko, Ghouta orientale, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik