Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    Lutte anti-corruption: des milliards de dollars venus gonfler les caisses du Trésor

    © AFP 2018 Hassan Ammar
    International
    URL courte
    262

    L'arrestation de hauts fonctionnaires saoudiens a permis au Royaume de récupérer près de 100 milliards de dollars, selon le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud.

    Après l'arrestation de 11 princes et quatre ministres à la fin de l'année 2017, les autorités saoudiennes ont obtenu le remboursement au Trésor d'environ 100 milliards de dollars, a fait savoir le prince héritier du royaume de Mohammed ben Salmane Al Saoud.

    «Le montant total dépasse 100 milliards de dollars (…). Pourtant, notre objectif n'était pas tant d'obtenir de l'argent que de punir les officiels corrompus et d'envoyer un message clair: tous ceux qui se livrent à la corruption seront traduits en justice», a affirmé le prince héritier dans un entretien accordé à la chaîne de télévision CBS.

    En novembre 2017, le Comité national anti-corruption d'Arabie saoudite, dirigé par Mohammed ben Salmane, a fait arrêter environ deux cents personnes, dont des princes, de hauts responsables et des hommes d'affaires. Ils étaient accusés de blanchiment d'argent, d'abus de pouvoir, de corruption et de détournement de fonds.

    En janvier, les médias ont fait savoir que le prince Al-Walid bin Talal, qui figurait parmi les accusés et dont la fortune est évaluée à 17,7 milliards de dollars, s'était déclaré prêt à «faire un don».

    Lire aussi:

    Arabie saoudite: un prince milliardaire arrêté négocie un accord avec les autorités
    Prince saoudien accusé de corruption relâché: à quel prix?
    Arabie saoudite: 10 princes et des dizaines d'ex-ministres arrêtés pour corruption
    Tags:
    corruption, Mohammed Ben Salmane, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik