International
URL courte
13526
S'abonner

La dette publique des États-Unis a battu tous les records précédents en atteignant 21.000 milliards de dollars, selon le département du Trésor américain.

Sur ces 21.000 milliards de dollars, 5.600 milliards sont des emprunts de l'État et 15.300 milliards, des emprunts des collectivités publiques des États-Unis.

La réduction de la dette publique américaine était une des promesses électorales de Donald Trump. Celui-ci a affirmé que ses mesures économiques permettraient de résoudre le problème, mais en un an de présidence la dette a augmenté de plus de 1.000 milliards de dollars.

La croissance de la dette publique a été reprochée au Président sortant Barack Obama par les républicains. Au cours de ses deux mandats elle a presque doublé passant de 10.600 milliards à 19.900 milliards de dollars.

Le déficit budgétaire croît parallèlement. En février, il a atteint un nouveau record de 215 milliards de dollars. Aux États-Unis, les revenus baissent et les dépenses augmentent.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
dette publique américaine, Donald Trump, Barack Obama, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook