International
URL courte
4144
S'abonner

Après les infos révélées concernant Facebook qui aurait permis à une entreprise proche de Trump de récolter les données personnelles de certains de ses utilisateurs, Cambridge Analytica est au cœur d'un nouveau scandale. Channel 4 révèle un document dans lequel le PDG de la société dévoile ses moyens d’influencer des élections à travers le monde.

La société Cambridge Analytica, qui avait déjà été accusée d'avoir utilisé illégalement les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook lors de la campagne électorale de Donald Trump, se serait ingérée dans des élections dans plusieurs pays, affirme la chaîne britannique Channel 4.

Selon l'enquête menée par la chaîne, Cambridge Analytica aurait influencé plus de 200 campagnes électorales à travers le monde, notamment au Nigeria, au Kenya, en République tchèque, en Inde et en Argentine. Il y a également une référence à un impact éventuel sur le Brexit.

Channel 4 a révélé lundi soir un document filmé en caméra cachée dans lequel le PDG de Cambridge Analytica, Alexander Nix, croyait avoir affaire à un homme de main travaillant pour le compte d'un riche client cherchant à faire élire des candidats au Sri Lanka. Dans cette vidéo il se vante de pouvoir influer sur les élections via des sociétés écrans ou des sous-traitants.

Interrogé sur la manière de débusquer des informations compromettantes sur un rival politique, il explique sa méthode: «envoyer des filles autour de la maison d'un candidat».

En outre, selon l'enquête, la société aurait eu recours à des pots-de-vin et à la diffusion de fausses informations ainsi que d'informations compromettantes sur les candidats.

Un autre scandale a été déclenché ce week-end par les révélations des médias américains, selon lesquels Facebook aurait tardé à suspendre une application qui permettait à une entreprise de la campagne électorale de Donald Trump de collecter et d'utiliser les données de plus de 50 millions d'utilisateurs du réseau social.

Les employés de Facebook, Joseph Chancellor et Aleksandr Kogan, sont les créateurs de la compagnie Global Science Research qui a fourni les données à Cambridge Analytica, une société étroitement liée au quartier général de campagne de Donald Trump.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Tags:
élections, Facebook, Inc, Cambridge Analytica, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook