Ecoutez Radio Sputnik
    U.S. Army soldiers

    Cris et humiliations: témoignages d’ex-prisonniers de «l’antre de la torture» US en Irak

    © AP Photo / Marko Drobnjakovic
    International
    URL courte
    14617

    À l’occasion du 15e anniversaire de l’invasion américaine en Irak, des ex-prisonniers d'Abou Ghraib, le complexe pénitentiaire aux portes de Bagdad, ont livré leurs témoignages glaçants sur les tortures que leurs infligeaient des militaires américains.

    «Je ne peux toujours pas me laver tranquillement, je me rappelle à chaque fois la torture par l'eau». Quinze ans après l'invasion américaine en Irak, les ex-prisonniers d'Abou Ghraib, prennent la parole et leurs récits ont de quoi donner des frissons. Dans une interview à Ruptly, quatre anciens détenus reviennent sur le temps passé dans le complexe pénitentiaire près de Bagdad devenu tristement célèbre pour les tortures que des militaires américains infligeaient à leurs prisonniers.

    «Nous avons été détruits psychologiquement», raconte l'un d'eux. «J'ai été mis dans une cellule métallique et j'ai vu lâcher des bergers allemands contre moi, on a attaché mes mains contre les barreaux alors que les chiens cherchaient à me mordre».

    «Un vieil homme s'est mal senti, et il a demandé qu'on l'aide. Un soldat américain lui a alors dit de dégager avant de lui donner deux coups de pieds. L'homme est tombé et est mort», poursuit-il.

    Et d'ajouter: «Je me suis fait retirer des prothèses des mains sans anesthésie en entendant que c'était nécessaire pour l'enquête». «Je n'arrive pas à dormir, je vois toujours des tortures et j'entends des cris».

    La peur, bien ancrée en eux, n'a pas lâché après leur remise en libérté: les souvenirs laissés par les soldats américains ne vont pas s'effacer. «Après la libération, à chaque fois que je les rencontrais dans les rues, j'éprouvais de l'effroi, je craignais de revenir dans ce lieu, me rappelant les tortures», raconte l'ancien détenu. Et de poursuivre: «Quand les Américains sont arrivés, nous pensions qu'ils nous débarrasseraient d'un régime criminel, mais on a vu l'inverse: ils sont devenus des assassins, les principaux criminels au monde, ils n'ont rien d'humain».

    En 2004, la publication par plusieurs médias de photos prises dans la célèbre prison d'Abou Ghraib a révélé les tortures infligées par des militaires américains aux prisonniers, ce qui a provoqué un scandale international.

    Plusieurs militaires américains avaient été condamnés en cour martiale suite à ces révélations, dont Lynndie England, rendue célèbre pour les images la montrant devant des détenus entravés, menacés par des chiens ou empilés comme des objets.

    Lire aussi:

    La CIA recourra-t-elle de nouveau aux tortures?
    Les dessous de Guantanamo: les tortures les plus atroces pratiquées dans le camp US
    Un détenu de Guantanamo porte plainte contre les concepteurs des tortures de la CIA
    Tags:
    tortures, prison d'Abou Ghraib, Bagdad, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik