Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish President Erdogan makes a speech during his meeting with mukhtars at the Presidential Palace in Ankara

    Syrie: de nouveaux reproches d'Erdogan envers les USA

    © REUTERS / asin Bulbul/Presidential Palace
    International
    URL courte
    14466

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en doute le partenariat stratégique avec les Etats-Unis, les accusant d'avoir livré de grandes quantités d'armes aux radicaux en Syrie.

    Les Etats-Unis ont livré des quantités importantes d'armes aux groupes radicaux en Syrie, a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une intervention à Ankara.

    «Vous (les Etats-Unis, ndlr) avez envoyé en Syrie 5.000 camions d'armes et 2.000 containers de munitions. Cela veut dire que vous avez répondu «non» à notre demande, préférant armer les groupes radicaux. De quel partenariat pourrait-il s'agir?», a indiqué le chef de l'Etat turc sans préciser quelle demande avait été refusée par les Etats-Unis.

    Il a ajouté qu'actuellement, «toutes ces armes passaient entre les mains de l'armée turque».

    «Nous trouvons des tunnels avec des dépôts d'armes, nous trouvons des maisons remplies de munitions et nous détruisons tous ces sites», a précisé Erdogan.

    Le Président turc a ajouté que si Washington voyait en Turquie un partenaire stratégique, il «devrait nous estimer et arrêter de nous tromper».

    Le 18 mars, Erdogan a annoncé que l'armée turque, soutenue par l'opposition syrienne, a pris le contrôle d'Afrine. Depuis le 20 janvier, la Turquie mène dans le nord de la Syrie l'opération Rameau d'olivier contre les peshmergas kurdes(YPG) reconnus par Ankara comme des formations terroristes.

    Auparavant, le chef de l'Etat turc a accusé les Etats-Unis de pouvoir provoquer la troisième guerre mondiale en installant leurs bases militaires sur le territoire syrien.

    Selon le dirigeant turc, l'implantation militaire US dans le pays lançait un défi à Ankara et Téhéran.

    Lire aussi:

    Erdogan à Washington: «Vous avez essayé de nous tromper»
    Après Afrine, Erdogan promet d'élargir l'offensive turque à d'autres villes
    Les USA devront expliquer à Ankara la bagarre en marge de la visite d’Erdogan
    Tags:
    livraisons d'armes, Recep Tayyip Erdogan, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik