International
URL courte
4219
S'abonner

Quelques heures après que l'Etat hébreu a reconnu avoir détruit un réacteur nucléaire en Syrie en 2007, Benjamin Netanyahu a réaffirmé la détermination de son pays à empêcher «les ennemis» d'Israël d'acquérir l'arme nucléaire.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité le gouvernement, l'armée et les services de renseignement du pays pour avoir «empêché la Syrie de développer une capacité nucléaire» en détruisant un réacteur syrien en 2007.

«Tout le mérite leur revient», a-t-il écrit sur Twitter avant d'ajouter que «la position israélienne a été et reste toujours d'empêcher nos ennemis d'acquérir» l'arme atomique.

​Dix ans après les faits, Israël a admis ce mercredi avoir détruit un réacteur nucléaire en 2007 en Syrie. Un geste qu'il a officiellement justifié par la prise du site quelques années plus tard par Daech*.

La Syrie avait pour sa part affirmé en octobre 2007 que le raid israélien avait visé «un bâtiment militaire désaffecté».

Damas n'a pour l'instant pas réagi à ces révélations.

*Daech est une organisation interdite en Russie

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les États-Unis accusent la Russie de désinformation sur le coronavirus, Moscou réagit
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
réacteurs nucléaires, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook