Ecoutez Radio Sputnik
    Des civils quittent la Ghouta orientale

    Plus de 86.000 civils ont quitté la Ghouta depuis la mise en place des pauses humanitaires

    © Sputnik . Mikhaïl Alaeddine
    International
    URL courte
    3200

    Plus de 86.000 civils ont quitté la Ghouta orientale depuis l'introduction des pauses humanitaires ordonnées par Vladimir Poutine, a fait savoir ce mercredi le ministère russe de la Défense. Rien qu’au cours de ces dernières 24 heures, près de 5.000 ont réussi à fuir cette zone.

    86.123 personnes, tel est le nombre exact des civils ayant réussi à quitter la Ghouta orientale au cours de ces derniers jours, c'est-à-dire depuis la mise en place des pauses humanitaires, a annoncé Youri Evtouchenko, chef  du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Youri Evtouchenko.

    «Au total, depuis l’introduction des pauses humanitaires avec le concours du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, 86.123 personnes ont été évacuées», a-t-il souligné.

    Rien qu’au cours de ces dernières 24 heures, 5.178 personnes ont quitté la Ghouta par la localité d'Al Wafidine, a-t-il encore indiqué.

    Et de préciser que 8.003 personnes ont emprunté ce couloir depuis le 28 février.

    Des pauses humanitaires quotidiennes de cinq heures, de 09h00 à 14h00 heure locale, sont organisées dans la Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Dans les premiers jours après leur mise en place, l'évacuation des civils était pratiquement impossible, les radicaux continuant à effectuer leurs tirs de mortiers et de roquettes, empêchant ainsi les civils, dont ils se servent comme bouclier humain, de quitter la zone des combats.

    Lire aussi:

    Défense russe: le nombre de personnes ayant quitté la Ghouta orientale augmente
    Défense russe: plus de 4.000 radicaux ont quitté la Ghouta orientale en deux jours
    Plus de 113.000 personnes ont déjà quitté la Ghouta orientale
    Tags:
    civils, évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik