Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Londres tenterait de persuader l’Europe d’expulser des diplomates russes

    © REUTERS / Parliament TV
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (126)
    643101

    La Première ministre britannique cherche à resserrer les rangs de l’UE face à la Russie. Après ses accusations non-fondées sur l’implication de Moscou dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal, Londres souhaiterait persuader l’Europe de suivre l’exemple britannique et d’expulser des diplomates russes.

    Theresa May va tenter jeudi d'obtenir un soutien unanime de ses partenaires européens pour condamner le rôle attribué sans preuve à Moscou dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal au Royaume-Uni. Ainsi, selon l'agence Bloomberg, Londres a l'intention de convaincre ses partenaires européens d'expulser des diplomates russes de leur pays.

    «Le défi adressé par la Russie va durer pendant des années. Unis, nous pourrons le vaincre», plaiderait Theresa May. Ce serait le contenu de son message pour le sommet qui réunit les chefs d'État ou de gouvernement de l'Union européenne jusqu'à vendredi à Bruxelles.

    En outre, comme l'indique l'agence, la Première ministre britannique espère convaincre ses partenaires de l'UE de renforcer leur critique contre les autorités russes.

    Les accusations d'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia ont été portées contre Moscou par Londres il y a une semaine. La Première ministre britannique Theresa May a affirmé que Moscou était impliqué dans cette affaire, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Moscou a qualifié ces accusations gratuites de «cirque» avant d'expulser à son tour 23 diplomates britanniques.

    Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury, au Royaume-Uni. Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M.Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

    Dossier:
    Affaire Skripal (126)

    Lire aussi:

    Les diplomates expulsés quittent l'ambassade britannique à Moscou (vidéo)
    Affaire Skripal: Vienne reste sourd à l’appel de May
    Skripal: les 23 diplomates russes expulsés du Royaume-Uni quittent l’ambassade (vidéo)
    Tags:
    Union européenne (UE), Sergueï Skripal, Theresa May, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik