Ecoutez Radio Sputnik
    Un chasseur israélien F-16

    «Israël a menti, parce que ce qu'il avait frappé en 2007 n'était pas un site nucléaire»

    © AP Photo/ Ariel Schalit
    International
    URL courte
    301651

    Un analyste syrien essaie d’expliquer les raisons pour lesquelles Israël avait révélé son attaque en Syrie en 2007, et quel impact cette annonce a eu sur les relations entre ces deux pays.

    Récemment, l'armée israélienne a annoncé avoir détruit en 2007 un site nucléaire dans la province syrienne de Deir ez-Zor, mais cette information est fausse, a déclaré à Sputnik le Dr.Taleb Ibrahim, analyste politique et vice-directeur du Centre d'études stratégiques de Damas.

    «J'estime qu'Israël a menti, parce que ce qu'il avait frappé en 2007 n'était pas un site nucléaire, car tout le monde sait que la Syrie ne disposait pas de tels sites et il n'y a pas de programme nucléaire en Syrie. Israël avait attaqué une base militaire en Syrie sous prétexte de frapper un site nucléaire. A présent, les Israéliens déclarent que c'était une façon d'envoyer un signal à l'Iran, pour dire qu'ils étaient prêts à bombarder les sites nucléaires iraniens et que les avions israéliens étaient capables d'atteindre n'importe quel endroit de la région. Je pense qu'il s'agissait d'un message de dissuasion à l'adresse de l'Iran, rien de plus», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

    Toutefois, selon l'analyste, Israël ne pourrait jamais frapper les sites nucléaires iraniens, car ils sont profondément enfouis dans le sol dans des endroits isolés.

    Concernant l'impact sur les relations entre la Syrie et Israël de l'annonce de l'attaque israélienne de 2007, l'analyste a estimé qu'elle attisait les tensions entre les deux pays.

    «L'avion israélien abattu il y a quelques semaine par la DCA syrienne a été un signal envoyé à ce pays pour dire que tout a changé, les règles du jeu ont changé et que la Syrie était devenue beaucoup plus forte que par le passé, soutenue par les Russes et les Iraniens. Ainsi, je pense que la Syrie frappera Israël pour se venger de toutes les attaques israéliennes réalisées depuis 2007. Je ne sais pas quand et comment elle le fera, mais il y aura certainement une riposte israélienne, alors le Moyen-Orient devrait devenir stable, lorsqu'une paix durable et équitable règnera entre la Syrie et Israël», a souligné l'expert politique.

    Selon l'analyste, les deux pays doivent faire la paix, car cela permettrait de stabiliser la situation au Moyen-Orient, apaisant les tensions entre Israël et l'Iran ainsi que celles entre Israël et le Liban.
    Dix ans après les faits, Israël a admis ce mercredi avoir détruit un réacteur nucléaire en 2007 en Syrie. Un geste qu'il a officiellement justifié par la prise du site quelques années plus tard par Daech*.

    La Syrie avait pour sa part affirmé en octobre 2007 que le raid israélien avait visé un terrain dévasté appartenant à une association scientifique panarabe.

    * Daech est une organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Attaque d’un réacteur syrien: Israël dit avoir envoyé un message à «ceux qui le menacent»
    Israël fait la lumière sur la destruction d'un réacteur nucléaire en Syrie
    Pourquoi Israël reconnaît avoir détruit un site nucléaire en Syrie
    Tags:
    site, Armée de l’air israélienne, Deir ez-Zor, Damas, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik