Ecoutez Radio Sputnik
    Le système de défense antimissile Patriot

    Patriot ou S-400? Les USA forceraient la Turquie à choisir

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    371496

    Les États-Unis veulent proposer à la Turquie leurs systèmes de défense antimissile au lieu des S-400 russes, annonce un média local. Cette offre pourrait être faite lors de la visite d’une diplomate américaine haut placée prévue pour le 31 mars.

    Tina Kaidanow, assistante du Secrétaire d'État américain pour les Affaires politiques et militaires, doit se rendre le 31 mars en Turquie, publie le journal truc Sabah. Dans le cadre de ce déplacement, elle entend proposer à Ankara de lui livrer des systèmes de défense antimissile Patriot.

    D'après une source diplomatique haut placée citée par le média turc, Washington présente cette offre comme une alternative aux systèmes russes S-400. Les États-Unis, qui veulent utiliser la vente d'armes comme instrument de leur politique étrangère, placent beaucoup d'espoirs dans la visite de Mme Kaidanow.

    En septembre dernier, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) avait annoncé que Moscou et Ankara avait signé un accord prévoyant la livraison de plusieurs systèmes S-400 en Turquie.

    Le S-400 Triumph est le système de défense antiaérienne et antimissile russe le plus moderne, capable également de détruire des cibles terrestres. La portée des missiles qui équipent le S-400 dépasse les 400 kilomètres. Ils peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres.

    Patriot ou S-400? Les USA forceraient la Turquie à choisir
    © Sputnik . Vitaly Podvitski
    Patriot ou S-400? Les USA forceraient la Turquie à choisir

    Lire aussi:

    Les États-Unis veulent proposer à la Turquie leurs systèmes de défense antimissile
    Le Pentagone propose à Ankara une alternative aux systèmes russes S-400
    «La Turquie doit acheter des S-400 et non des Patriot contre une réédition du putsch»
    Tags:
    bouclier antimissile, Patriot (missile), S-400, Turquie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik