Ecoutez Radio Sputnik
    Les ombres de rebelles Houthis portant un drapeau yéménite

    Les Houthis auraient tiré un missile sur un site de la société pétrolière Saudi Aramco

    © AP Photo / Hani Mohammed
    International
    URL courte
    2310

    La société pétrolière publique d’Arabie saoudite, Saudi Arabian Oil Company, aurait été touchée dans le sud du pays par un missile, ce jeudi 22 mars, affirment les rebelles houthis. Toutefois, l’entreprise dément cette information.

    Les rebelles houthis ont lancé, ce jeudi 22 mars, un missile balistique de moyenne portée, Badr-1, sur la compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures Saudi Aramco, dans la province méridionale de Najran, ont déclaré les rebelles Houthis dans un communiqué rendu public par l'agence Saba.

    «Notre force balistique atteindra toutes les installations ennemies en réponse à son agression, siège et crimes odieux contre notre cher peuple, et les dommages causés aux installations publiques et privées du Yémen», lit-on dans le communiqué.

    Saudi Aramco a, quant à elle, fait savoir que toutes les installations pétrolières, gazières et de raffinage de la compagnie étaient en sécurité, selon l'agence Reuters.

    Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant d'une part les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, et d'autre part les forces gouvernementales et les milices populaires loyales au Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par l'Alliance militaire islamique sous commandement saoudien.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Benalla au bord d’une piscine avec chicha et champagne à Marrakech? (vidéo)
    Tags:
    missiles, bombardements, Saudi Aramco, Ali Abdallah Saleh, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik