International
URL courte
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
8192
S'abonner

Le Centre russe pour la réconciliation et le groupe extrémiste Ahrar al-Cham se sont entendus sur l’évacuation des radicaux de cette formation via Harasta al-Bassal, le troisième point de passage tout récemment mis en place dans la Ghouta orientale.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit et les chefs du groupe extrémiste Ahrar al-Cham se sont accordés sur l'évacuation des radicaux de ce groupe de la localité d'Harasta, dans la Ghouta orientale, a annoncé ce vendredi le ministère russe de la Défense.

Selon le ministère, 1.895 combattants avec les membres de leurs familles ont emprunté le couloir humanitaire le 22 mars. Des colonnes de bus, composées chacune de 50 véhicules, les transféreront par la suite dans la province d'Idlib.

«Tout au long du trajet, leur sécurité est assurée par la police syrienne sous le contrôle des militaires du Centre russe pour la réconciliation ainsi que des représentants du Croissant-Rouge arabe syrien», a indiqué la Défense russe.

Harasta figure parmi les trois principaux avant-postes des extrémistes dans la Ghouta orientale, encerclés par l'armée gouvernementale syrienne.

Dossier:
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

Lire aussi:

Le 14-Juillet version Covid sur la place de la Concorde comme si vous y étiez
Un CRS lié à deux affaires de violences mène les rangs policiers au défilé du 14 juillet, affirme Libération
Le site militaire FAR-Maroc publie des photos satellites montrant des «bases algériennes» à la frontière - vidéo
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Ghouta orientale, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook