Ecoutez Radio Sputnik
    Couloir humanitaire dans la Ghouta orientale

    Plus de 113.000 personnes ont déjà quitté la Ghouta orientale

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    4220

    Depuis le début des pauses humanitaires dans la Ghouta orientale, plus de 113.000 personnes au total ont été évacuées, a communiqué lundi le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a fait le point sur le nombre de personnes ayant quitté la Ghouta orientale.

    «Le 25 mars, plus de 1.092 civils ont quitté la ville de Douma par le point de passage de Muhayam-al-Wafedin. Au total plus de 113.715 personnes ont pu quitter le secteur depuis le début des pauses humanitaires», a annoncé lundi le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Dans le même temps, des civils retournent dans les localités de la Ghouta orientale libérées des radicaux, notamment à Kafer Batna et à Saqba. L'eau ainsi que des produits d'alimentation et des draps sont fournis à ceux qui en ont besoin. Une assistance médicale est également dispensée.

    Des pauses humanitaires quotidiennes de cinq heures, de 09h00 à 14h00 heure locale, sont organisées dans la Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Dans les premiers jours après leur mise en place, l'évacuation des civils était pratiquement impossible, les radicaux continuant à effectuer leurs tirs de mortiers et de roquettes, empêchant ainsi les civils, dont ils se servent comme bouclier humain, de quitter la zone des combats.

    Lire aussi:

    Défense russe: le nombre de personnes ayant quitté la Ghouta orientale augmente
    Plus de 86.000 civils ont quitté la Ghouta depuis la mise en place des pauses humanitaires
    Ghouta orientale: les civils demandent massivement à être évacués, selon la Défense russe
    Tags:
    couloir humanitaire, civils, évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik