Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    Les missiles houthis tirés sur l’Arabie saoudite auraient atteint leurs objectifs

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    27913

    L’Arabie saoudite a essuyé, dimanche 25 mars, une attaque balistique de la part de la force balistique des houthis, sans que ses défenses atériennes ne réussissent à intercepter les missiles, a déclaré à un responsable militaire yéménite, cité par Sputnik.

    Les missiles balistiques tirés par les rebelles houthis au Yémen sur l'Arabie saoudite, dimanche 25 mars, auraient tous atteint leurs objectifs avec précision, sans que les défenses anti-aériennes saoudiennes ne réussissent à les intercepter, a déclaré dans un entretien avec Sputnik un responsable militaire de l'armée du Yémen alliée du mouvement rebelle.

    «Notre force balistique a mené des frappes de grande envergure sur l'Arabie saoudite», a indiqué le responsable, en soulignant que cela lançait le début d'une quatrième année de guerre. Et parmi les cibles de l'attaque, précise la source, figurerait l'aéroport du roi Khaled de Riyad visé par un missile de type Burkan-2H, et l'aéroport de Najran ainsi d'autres cibles dans la même ville tous atteints par une série de missiles de type Badr-1. La force balistique houthi aurait aussi visé, selon le responsable, l'aéroport de la ville de Djizan et d'autres cibles dans la ville, aussi avec une série de missiles Badr-1.

    Ce n'est pas la première fois que des missiles balistiques sont lancés en direction du royaume saoudien depuis le Yémen. Les Houthis yéménites appartenant au mouvement chiite Ansar Allah sont en conflit avec l'Arabie saoudite, qui soutient les autorités yéménites à travers l'Alliance militaire islamique (AMICT) dans la guerre civile qui dure au Yémen depuis 2014.

    En janvier, la défense anti-aérienne saoudienne avait intercepté une attaque de missiles balistiques des rebelles Houthis grâce à son système antimissile.

    Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant d'une part les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, et d'autre part les forces gouvernementales et les milices populaires loyales au Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite.

    Lire aussi:

    Des Houthis auraient tiré un missile contre la coalition arabe en Arabie saoudite
    La Russie condamne fermement les tirs de missiles depuis le territoire du Yémen
    L’Arabie saoudite intercepte un nouveau missile tiré par les Houthis depuis le Yémen
    Tags:
    missiles-intercepteurs, missiles balistiques, défense antiaérienne, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik