Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump ordonne d'expulser 60 diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal

    © REUTERS / Joshua Roberts
    International
    URL courte
    Expulsion de diplomates russes et riposte (57)
    47482

    Washington a décidé d’expulser au total 60 diplomates russes, dont 48 employés de la mission diplomatique américaine et 12 employés de la mission des Nations unies, a confirmé lundi un haut responsable de la Maison-Blanche. Les diplomates devront quitter les États-Unis avant sept jours.

    En lien avec l'affaire de l'ancien agent double Sergueï Skripal, l'administration américaine a pris la décision d'expulser 60 diplomates russes.

    «Nous expulsons 48 employés de la mission diplomatique et aussi 12 employés de la mission de l'Onu. Au total, il s'agit de 60 diplomates», a confirmé un indiqué un haut responsable de la présidence américaine.

    Le personnel des missions diplomatiques doit quitter le territoire américain avant sept jours. En cela, Washington est prompt à prendre de nouvelles mesures face à une possible riposte de la part de Moscou, a précisé le haut fonctionnaire.

    En outre, les États-Unis s'apprêtent à fermer le consulat de Russie à Seattle, a annoncé le département d'État. La Maison-Blanche a motivé cette décision par sa proximité avec le consulat avec une base de sous-marins de l'US Navy et le siège de la société Boeing.

    «Nous exigeons que le gouvernement russe ferme son consulat général à Seattle d'ici le 2 avril», est-il dit dans le communiqué du département d'État.

    L'ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoli Antonov, a annoncé que le consulat fermerait ses portes le 30 mars et a exprimé sa protestation après la décision d'expulser des diplomates russes.

    «Ayant reçu ces informations, j'ai exprimé une ferme protestation face aux actions illicites des USA et j'ai souligné qu'à l'heure actuelle il n'y a aucune preuve de l'ingérence de la Russie dans l'enquête de l'affaire [Skripal], ni de l'implication de la Russie dans la tragédie qui s'est déroulée à Salisbury», a-t-il fustigé.

    L'ambassadeur a par la suite précisé que les États-Unis avaient décidé d'expulser 46 diplomates de Washington, deux employés du consulat général à New York, ainsi que de déclarer persona non grata 12 diplomates de la mission diplomatique russe auprès des Nations unies à New York.

    Outre les États-Unis, plusieurs pays européens et le Canada ont annoncé lundi l'expulsion de diplomates russes à la suite de l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal au Royaume-Uni. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de provocation cette vague d'expulsions.

    Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Dossier:
    Expulsion de diplomates russes et riposte (57)

    Lire aussi:

    Des agents russes du renseignement hantent les USA
    Le drapeau américain retiré du consulat US à Saint-Pétersbourg
    Affaire Skripal: Lavrov annonce la riposte russe
    Tags:
    mission diplomatique, diplomates, expulsions, Département d'Etat des Etats-Unis, présidence américaine, Donald Trump, Anatoli Antonov, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik