Ecoutez Radio Sputnik
    John Bolton

    Bolton, le «faucon»-conseiller de Trump qui «reçoit un salaire d’un groupe terroriste»

    © REUTERS / Joshua Roberts/File
    International
    URL courte
    10176

    Tandis que le Président américain a nommé John Bolton, ex-ambassadeur auprès de l'Onu, au poste de conseiller à la sécurité nationale, le secrétaire iranien du Conseil suprême de sécurité nationale Ali Shamkhani estime que cette désignation est un acte honteux, évoquant les «revenues du conseiller provenant d'un groupe terroriste».

    Ali Shamkhani, secrétaire iranien du Conseil suprême de sécurité nationale, a vertement critiqué la désignation de l'ancien ambassadeur auprès des Nations unies John Bolton au poste de conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, a signalé l'agence Fars News. Le haut responsable iranien a particulièrement pointé que ce dernier était lié à l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), considérée comme terroriste en Iran.

    «C'est une honte que le conseiller [américain] à la sécurité nationale reçoit un salaire d'un groupe terroriste», a déclaré M.Shamkhani.

    Bolton a fréquenté des conférences organisées par le groupe OMPI, qui dit être le vrai gouvernement iranien en exil, classé comme terroristes en Iran et Irak, mais effacé de la liste des organisations terroristes par les États-Unis en 2012. De même, l'ancien ambassadeur avait critiqué l'accord nucléaire iranien et affirmé que Washington devait prôner le renversement du gouvernement à Téhéran.

    Donald Trump a nommé un ancien ambassadeur auprès des Nations unies au poste de conseiller à la sécurité nationale. La nomination de John Bolton a fait sensation parmi les experts, selon The Washington Post, qui rappelle qu'il est connu pour avoir exprimé son extrême scepticisme à l'égard des institutions internationales (y compris les Nations unies) et qu'il «a préconisé une frappe préventive contre la Corée du Nord».

    Le sénateur russe Alexeï Pouchkov a de son côté constaté qu'alors que le «faucon» H. R. McMaster était un général, le «super-faucon» John Bolton était pour sa part un «idéologue d'une nouvelle guerre froide et un ennemi convaincu de la Russie».

    Lire aussi:

    L’ancien Président des USA Jimmy Carter indique la pire erreur de Donald Trump
    John Bolton aurait averti d’une éventuelle frappe américaine en Syrie
    Les USA ont-ils envisagé de mener une frappe nucléaire contre la Corée du Nord?
    Tags:
    programme nucléaire iranien, accord iranien, salaire, conseiller, terrorisme, nomination, critiques, Ali Shamkhani, Donald Trump, John Bolton, Téhéran, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik