International
URL courte
1022
S'abonner

Les États-Unis ne procéderont pas au transfert de leurs bases militaires au du Qatar et en de Turquie vers l’Arabie saoudite. C’est ce qu’a déclaré le commandement central de l’armée américaine, CENTCOM, démentant ainsi les informations relayées par un site israélien.

Le commandement central de l'armée américaine, CENTCOM, a démenti sur son compte Twitter les informations selon lesquelles les États-Unis auraient décidé de transférer leurs bases aériennes militaires d'al-Aïdid au Qatar et d'Incirlik en Turquie vers l'Arabie saoudite.

​Le CENTCOM a fait savoir que ces informations «visaient à alimenter la méfiance et la division parmi les partenaires régionaux, alors qu'il était nécessaire de travailler en commun pour résoudre les problèmes communs de sécurité», selon le site de la chaîne Al jazeera.

Ce démenti du commandement américain a été fait après que le site israélien DEBKA file a publié le 22 mars des informations faisant état d'une décision du président Donald Trump, suite à sa réunion avec le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, à la Maison-Blanche, le 20 mars, «d'accélérer le transfert de la base aérienne installée au Qatar» sur celle du prince Soltan, qui se trouve au centre de l'Arabie saoudite. Selon ce média, cette décision est motivée par le fait que le Qatar et la Turquie ont opéré un rapprochement, alors que l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ont imposé un blocus à Doha.

Le site DEBKA file a aussi rappelé que la Turquie avait récemment établi une base militaire au Qatar.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, transfert, base militaire, CENTCOM (United States Central Command), Donald Trump, Qatar, Arabie Saoudite, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook