Ecoutez Radio Sputnik
    Une limousine sans numéros d'immatriculation arrive à la gare de Pékin sous un gros dispositif de sécurité

    Kim en visite secrète en Chine, les rumeurs vont bon train (vidéo)

    © AP Photo / Ng Han Guan
    International
    URL courte
    5190

    Une délégation nord-coréenne dirigée par Kim Jong-un a probablement effectué une visite secrète à Pékin. Ce serait son premier déplacement à l’étranger depuis son arrivée au pouvoir en 2011. Un train mystérieux a récemment été pris en vidéo dans la capitale chinoise, inspirant de nombreuses spéculations.

    Le train blindé appartenant à la famille de Kim Jong-un, repéré lundi en Chine, a quitté Pékin perturbant fortement le trafic ferroviaire et automobile. On ne sait cependant toujours pas si M.Kim se trouvait à bord.

    D’après l’agence japonaise Kyodo, cela aurait pu être le même train blindé que le prédécesseur de Kim Jong-un, son père Kim Jong-il, a utilisé lors de déplacements en Chine et en Russie.

    ​Il n'est pas exclu que le train transporte Kim Jong-un, ce serait alors sa première visite à l'étranger. Selon le site Business Insider, la sécurité à la gare de Pékin a été renforcée. De plus, un cortège de fonctionnaires chinois et de policiers à moto est apparu près de la gare.

    ​​La présence d’un cortège massif dans la ville suggère une visite de haut rang. Mais les autorités sud-coréennes, chinoises ou nord-coréennes n’ont pas confirmé cette information.

    ​North Korean leader #KimJongUn motorcade drives through #Beijing#BreakingNews #BREAKING Kim Jong Un pic.twitter.com/KAFHkfJrpj

    ​Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré qu'il n'avait aucune idée concernant les occupants du train ou les participants au cortège. Un haut fonctionnaire de Séoul, cité par Reuters, a déclaré que la Corée du Sud «surveillait de très près les choses à Pékin, considérant que tout était possible».

    D’ailleurs, ce déplacement n’a pas été si secret. Le dirigeant nord-coréen aurait pu se rendre discrètement en Chine à bord d’un avion au lieu de prendre le train pour traverser le nord-est de ce pays, l’une des régions les plus peuplées au monde. Des médias expliquent ce choix par le fait qu’un train peut transporter plus de charge qu’un avion, évoquant même une possibilité de contrebande d’éléments d’armes nucléaires et d’objets de luxe.

    Les médias sud-coréens supposent aussi que le train pourrait transporter la sœur cadette de Kim Jong-un, Kim Yo-jong. Selon l'agence Kyodo, il pourrait s'agir du chef d'État formel de la Corée du Nord, Kim Yong-nam.

    Kim Jong Un
    © AP Photo / Korea News Service
    La dernière fois que ce fameux train blindé a transporté quelqu’un d’autre que le chef suprême nord-coréen à Pékin, c’était en 1983. A l’époque, Kim Jong-il, pas encore en fonction, a fait le voyage, rappelle Andray Abrahamian, conseiller principal de Choson Exchange, une ONG singapourienne d’aide au développement, cité par Business Insider.

    Pyongyang et Séoul se préparent actuellement à l'organisation d'une rencontre du Président sud-coréen Moon Jae-in avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, programmée en avril dans la zone démilitarisée entre les deux États. Plus tard, M.Kim devrait rencontrer le Président américain Donald Trump. La Suède a récemment proposé de tenir ces entretiens sur son territoire. Le Japon, qui s'est jusqu'à très récemment montré opposé au dialogue avec Pyongyang, a changé d'avis et n'exclut pas l'organisation de discussions avec la Corée du Nord.

    Lire aussi:

    Lent, connecté, symbolique: le mystérieux train de la dynastie Kim (photos)
    Quels sujets seraient au centre d’entretiens entre Kim Jong-un et Xi Jinping à Pékin
    L’avion privé de Kim Jong-un repéré à Vladivostok?
    Tags:
    vidéo, train blindé, Kim Yong-nam, Kim Yo-jong, Kim Jong-il, Kim Jong-un, Corée du Nord, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik