International
URL courte
320
S'abonner

Les Égyptiens sont appelés aux urnes du 26 au 28 mars pour le premier tour de l'élection présidentielle. 59 millions de personnes sur les 92 millions d'habitants jouissent du droit de vote.

En Égypte, les habitants ont commencé à voter lundi 26 mars dans le cadre de la présidentielle qui s'étale sur trois jours, jusqu'à mercredi. Selon la législation, le Président est élu pour quatre ans par un vote à bulletin secret et au suffrage direct. Il ne peut être réélu qu'une seule fois. Sur les 92 millions d'habitants, 59 millions ayant le droit de vote sont appelés aux urnes.

Le Président sortant Abdel Fattah al-Sissi se présente pour un second mandat face à un seul adversaire, Moussa Mostafa Moussa, chef d'un parti peu connu, El Ghad.

Abdel Fattah al-Sissi, 63 ans, ex-ministre de la Défense, a été élu Président du pays en 2014, un an après le renversement de Mohamed Morsi, un des chefs des Frères musulmans*.

À la veille des élections, le Président a présenté un compte rendu de ses activités durant ce premier mandat. Il a évoqué la construction intensive de logements, de routes et de centrales électriques, les travaux dans la nouvelle capitale, l'aménagement du canal de Suez et le renforcement de la capacité défensive du pays grâce à l'achat de matériels militaires modernes.

Le second candidat, Moussa Mostafa Moussa, a précédemment déclaré son soutien à Abdel Fattah al-Sissi. Il a indiqué qu'il avait décidé de se présenter à la présidentielle après le refus de plusieurs politiques de participer aux élections. Il a souligné qu'un simple référendum n'était pas souhaitable et qu'il avait décidé de participer à la course présidentielle.

En vue d'assurer un taux de participation élevé, l'État a décidé d'étaler le vote sur trois jours.

L'élection est souvent critiquée pour l'absence de concurrence politique et la situation reste tendue. Ainsi, deux jours avant la présidentielle, un attentat a été commis dans la deuxième ville du pays après Le Caire, Alexandrie. La police égyptienne avait précédemment annoncé avoir arrêté plusieurs groupes extrémistes qui, selon elle, préparait des attentats à la veille de l'élection.

Selon la législation, la Commission électorale doit annoncer les résultats définitifs dans les cinq jours qui suivent la clôture du vote.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
attentat, candidats, élection présidentielle, canal de Suez, Moussa Mostafa Moussa, Mohamed Morsi, Abdel Fattah al-Sissi, Alexandrie, Le Caire, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook